Blois : laissée pour morte par son ex, Chloé aura "des séquelles définitives"

Publié le 21 février 2023 à 17h22, mis à jour le 21 février 2023 à 17h29

Source : TF1 Info

Le 13 décembre dernier, Chloé, 24 ans, a été retrouvée inconsciente dans le hall d'un immeuble à Blois (Loir-et-Cher).
La jeune femme a été rouée de coups par son ex-compagnon, deux heures après avoir tenté en vain de déposer plainte contre lui.
Ce mardi, le parquet de Blois révèle les conclusions de l'expertise médicale pratiquée sur la jeune femme.

Un peu plus de deux mois après la violente agression, le parquet de Blois donne des nouvelles de Chloé, ce mardi 21 février. Le 13 décembre 2022, cette jeune femme de 24 ans a été rouée de coups par son ex-compagnon qui a ensuite pris la fuite, la laisser pour morte dans le hall de son immeuble. Deux heures plus tôt, Chloé avait voulu porter plainte contre lui, mais le policier qui l'avait accueillie au commissariat lui avait demandé de repasser le lendemain pour effectuer cette démarche. La jeune femme n'a jamais pu le faire. 

Le 13 décembre au soir, elle est admise en urgence à l'hôpital, avec un pronostic vital engagé. "La victime qui est sortie du coma a fait l’objet le 13 février dernier d’une expertise médicale notifiée ce jour. Elle conclut que les lésions initiales constatées, en l’espèce, un traumatisme cranio-facial complexe, associant un fracas du massif facial, de la base et de la voûte du crâne et des lésions hémorragiques cérébrales compatibles avec la survenue d’impacts violents, sont en lien direct et certain avec les faits du 13 décembre 2022", indique le parquet de Blois dans un communiqué.

Cécité de l'œil droit, troubles cognitifs...

Selon les informations communiquées par le parquet, Chloé est aujourd'hui consciente et paraît comprendre les questions. Toutefois, comme l'avait indiqué sa mère en début de mois à TF1info, la jeune femme ne répond pas de façon adaptée. "Chloé, c'est comme si on parlait à un enfant de 2 ou 3 ans, il faut tout lui réapprendre, à parler correctement, à lire, écrire, marcher. Il faut qu'elle se rappelle déjà quel âge elle a. Là, pour l'instant, tout est mélangé", avait raconté Alexandra Fraudeau à notre rédaction. 

"Chloé présente ainsi un syndrome frontal et il existe une amnésie des faits. Il est constaté une cécité de l'œil droit secondaire à une lésion du nerf optique, état séquellaire sans récupération possible, qui constitue une infirmité permanente", précise de son côté le parquet avant d'ajouter : "Actuellement, le pronostic vital n'est plus engagé. Bien qu'elle communique verbalement, qu'elle se mobilise seule, le pronostic neurologique demeure sombre avec des séquelles définitives à prévoir, notamment une cécité de l'œil droit, des troubles cognitifs, et a minima des troubles locomoteurs".

Hospitalisée dans des services de réanimation et/ou de soins continus durant deux mois, l’état de santé de Chloé

nécessite encore plusieurs semaines, voire plusieurs mois de soins en centre de rééducation fonctionnelle adaptée. Son ex-compagnon, lui, avait été interpellé peu après les faits. Mis en examen pour "tentative de meurtre", il a été placé en détention provisoire dans l'attente de son procès.


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info