Un suspect a été placé en garde à vue, ce vendredi 5 avril, dans l'affaire du "violeur à la trottinette" à Grenoble.
Son ADN a permis de le relier à plusieurs agressions sexuelles et viols commis dans la ville et sa périphérie.
L'homme, âgé de 20 ans, va être déféré dimanche devant le juge.

Nouvelle étape importante dans l'affaire dite du "violeur à la trottinette". Un suspect d'une vingtaine d'années a été interpellé et placé en garde à vue, ce vendredi 5 avril dans l'après-midi, a appris TF1/LCI auprès du procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant. Une analyse ADN, "réalisée en urgence par le laboratoire lyonnais de la police nationale" après l'interpellation, "permet de le confondre sur une des affaires dont le parquet a saisi la juge d’instruction", précise le procureur.

Cette enquête porte sur une série d'agressions sexuelles et de viols commises à Grenoble et sa périphérie par un homme circulant à trottinette. Une information judiciaire avait été ouverte le 29 mars dernier pour sept faits : deux viols, une tentative de viol, une agression sexuelle et des violences commises entre le 8 février et le 16 mars derniers.

Le suspect est un homme de 20 ans

Selon les témoignages récoltés par les enquêteurs, l'agresseur a agi seul, vêtu de noir, monté sur une trottinette noire. Il repérait ses victimes et les suivait avant de les agresser, avait précisé le magistrat. 

Eric Vaillant avait décrit "un homme de 20 ans, de type européen, sans accent, d'environ 1m70 et de corpulence normale voire légèrement replet, yeux marrons, teint pâle et cheveux plutôt roux". "La diffusion du signalement du violeur a permis aux policiers de recueillir plusieurs dizaines de témoignages qui sont traités par les enquêteurs avec diligence", avait ajouté le procureur la semaine dernière.

Le suspect va être déféré ce dimanche 7 avril devant un juge d'instruction, et une conférence de presse sera organisée dans la journée.


F.R avec le service police-justice de TF1/LCI

Tout
TF1 Info