Vols de voitures : une vaste filière démantelée, 9 personnes déférées à Paris

V.M avec le service police-justice
Publié le 15 octobre 2022 à 14h17
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le démantèlement d'un vaste réseau de vols de voitures a débouché sur l'interpellation d'une trentaine de personnes à Paris, selon une information confirmée samedi à TF1 et LCI.
Neuf personnes ont été déférées.
L'équipe avait mis à disposition auprès de "plus de 200" voleurs de véhicules "une solution numérique permettant de les dérober sans effraction".

C'est un vaste réseau organisé de vol de voitures qui a été démantelé cette semaine. Pas moins de 31 personnes ont été interpellées lundi dernier, soupçonnées d'appartenir à une organisation criminelle spécialisée dans le piratage informatique des véhicules, pour un préjudice estimé au moins à 2,7 millions d'euros. En outre, 13 personnes ont été placées en garde à vue vendredi à Paris dans cette affaire, dont 9 ont été déférées, selon des informations recueillies samedi par le service police-justice de TF1 et LCI. Parmi elles, 3 personnes ont été placées sous contrôle judiciaire et 4 en détention provisoire. Deux autres personnes, incarcérées, ont réclamé un délai pour préparer leur défense

Une information judiciaire a été ouverte vendredi pour "offre, cession et mise à disposition d'équipements pour commettre une atteinte à un système de traitement automatisé de données et vol en bande organisée"

Vols sans effraction

Les suites judiciaires pour les autres interpellés, qui ont été entendus à Lyon, Montpellier, Lille, Douai, Boulogne-sur-mer, Marseille, Bobigny et Grenoble, n'étaient pas connues samedi matin.

L'équipe aurait mis à disposition de "plus de 200" voleurs de véhicules "une solution numérique permettant de les dérober sans effraction", a relaté vendredi la gendarmerie dans un communiqué. Le réseau, qui comptait dans ses rangs un Espagnol et un Letton, agissait à l'échelle européenne et s'appuyait sur une dizaine de revendeurs.

Les voleurs, experts en piratage informatique des voitures, achetaient à l'organisation tablettes, logiciels et connectiques leur permettant de "dupliquer des clés de véhicules", "programmer des clés vierges sans avoir l'original" et "modifier les systèmes embarqués équipant de nombreux véhicules", selon la gendarmerie.

Lire aussi

Des kits vendus sur Internet

Ces kits numériques étaient vendus sur un site Internet, hébergé au sein de plusieurs sociétés basées en France, qui a enregistré plus de 53.000 connexions "pouvant correspondre à autant de vols ou tentatives de reprogrammation de clés".

Ce vaste coup de filet, réalisé par plus de 200 gendarmes à Paris, Marseille, Lyon et Lille, est intervenu au terme d'une enquête confiée en mars 2020 au Commandement de la gendarmerie dans le cyberespace par la section cybercriminalité de la Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée. Les perquisitions ont permis la saisie de plus d'un million d'euros en avoirs criminels, de dizaines de clefs de véhicules vierges de toutes marques, ainsi que du matériel informatique.


V.M avec le service police-justice

Tout
TF1 Info