Vosges : nouveau décès suspect à l'hôpital de Remiremont, qui suspend son activité chirurgicale programmée

par A. LG avec AFP
Publié le 6 octobre 2023 à 8h31

Source : Sujet TF1 Info

Une patiente est décédée dans des conditions suspectes mardi à l'hôpital de Remiremont, dans les Vosges.
L'activité programmée de chirurgie a été suspendue dans l'établissement déjà visé par plusieurs plaintes de familles de patients.
Seules les urgences chirurgicales seront assurées jusqu'à mercredi a minima.

Une décision "par mesure de précaution". L'hôpital de Remiremont, visé par plusieurs plaintes de familles de patients depuis 2022  a annoncé ce jeudi 5 octobre suspendre l'activité programmée de chirurgie après un nouveau décès suspect de patient survenu mardi.

"Suite au décès inattendu d'un patient au Centre Hospitalier de Remiremont en chirurgie, et en raison du contexte général en particulier sur les plaintes, il a été décidé, par mesure de précaution, de suspendre la totalité de l'activité programmée chirurgicale", détaille l'établissement dans un communiqué, confirmant une information initiale du Point. Seules les urgences chirurgicales seront assurées jusqu'à mercredi a minima, "la décision de reprise de l'activité" n'étant prise que le 11 octobre prochain, selon l'établissement.

"Le dossier médical en cours d'analyse"

Le centre hospitalier de Remiremont "a immédiatement informé l'ARS du décès survenu le 3 octobre et réalisé sans délai une déclaration d'événement indésirable grave selon la procédure d'alerte réglementaire", a précisé à l'AFP l'ARS Grand Est. Celle-ci ajoute que "les éléments du dossier médical (de la patiente décédée) sont en cours d'analyse par les médecins inspecteurs de l'ARS".

Une enquête est diligentée pour "analyser la situation et vérifier que toutes les organisations médicales et chirurgicales sont parfaitement conformes aux règles de l'établissement" pour garantir la sécurité des soins.

L'hôpital fait l'objet de 12 plaintes déposées par des familles de patients, depuis 2022. Au moins sept d'entre elles ont été déposées par des familles après des décès de patients jugés suspects par leurs proches.

 À la suite de ces différentes plaintes, "l'ARS avait déjà diligenté, dès le 2 janvier 2023, une inspection médico-administrative chargée notamment d'examiner chaque cas identifié". L'agence indique que des "observations provisoires des inspecteurs de l'ARS ont été partagées à l'établissement en septembre". L'hôpital dispose désormais "d'un délai" pour "formuler sa réponse aux observations des inspecteurs et apporter toute précision utile".


A. LG avec AFP

Tout
TF1 Info