Rixe mortelle dans les Yvelines : un adolescent de 16 ans placé en garde à vue

Dylan Veerasamy avec AFP
Publié le 27 novembre 2022 à 10h35, mis à jour le 27 novembre 2022 à 18h34
JT Perso

Source : TF1 Info

Un adolescent de 14 ans est décédé dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 novembre, après une rixe entre deux bandes rivales du secteur.
L'incident survenu à Coignières, dans les Yvelines, s'est produit après un combat de MMA.
Un jeune homme de 16 ans a été placé en garde à vue.

Un adolescent de 14 ans est décédé dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 novembre, lors d’une rixe survenue à Coignères (Yvelines), après un combat de MMA, a indiqué le parquet de Versailles. D’après les informations fournies par le parquet, la rixe a éclaté après le combat, aux alentours de minuit, entre deux individus issus de deux bandes rivales provenant des communes de Coignières et Maurepas (Yvelines) pour des raisons encore inconnues.

La victime est originaire du quartier des Friches à Maurepas, une ville d'environ 17.000 habitants. Un deuxième adolescent, également originaire de Maurepas, a été légèrement blessé.

La crainte de représailles

Au lendemain du drame, un jeune de 16 ans s'est rendu ce dimanche après-midi au commissariat d'Argenteuil (Val-d'Oise) où il s'est présenté comme l'auteur du récent meurtre du mineur de 14 ans dans les Yvelines, a indiqué la procureure de Versailles à l'AFP. L'enquête, ouverte pour homicide volontaire, a été confiée à la police judiciaire de Versailles.

Lire aussi

Afin d'éviter de potentielles représailles, un dispositif policier pourrait être mis en place dans les deux quartiers dont sont originaires les protagonistes, celui des Marchands à Coignières et celui des Friches à Maurepas. Les deux villes, à la réputation plutôt tranquilles malgré quelques quartiers sensibles, sont situées en lisière de forêt, à une quinzaine de kilomètres de Versailles. Rien ne faisait craindre un excès de violences particulier samedi soir. 

"Cela faisait un an que c'était calme entre ces deux quartiers", indique une source proche du dossier. "C'était un évènement familial, avec beaucoup d'enfants. Le père de la victime était d'ailleurs présent à la soirée".


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info