Médiation. En l’état et pour l’instant

Publié le 29 mai 2017 à 14h58, mis à jour le 31 mai 2017 à 10h53
Médiation. En l’état et pour l’instant
L'essentiel

Pourquoi vous vous êtes permis de dire concernant l'affaire Ferrand que le parquet de Quimper s'est déclaré POUR L'INSTANT incompétent. Vous avez des informations cachées ? C'est malhonnête de dire pour l'instant Ce n'est pas ce qu'a dit le parquet qui s'est auto-saisi suite au diktat de la presse !

LIRE LA RÉPONSE :

Nous n’avons pas de parti-pris ni une opinion préconçue dans aucune des affaires qui touchent de près ou de loin les politiques. La justice implique un compte-rendu très précis y compris dans nos commentaires journalistiques. Le choix de nos expressions n’est, donc, pas arbitraire. Si je me réfère au communiqué du tribunal de grande instance de Brest, l’expression que nous avons utilisé n’est pas inapproprié, le procureur de la République a déclaré après analyse, je cite : " il apparait qu’en l’état  aucun des faits relatés n’est susceptible de relever d’une qualification pénale permettant d’ouvrir une enquête préliminaire ". "En l’état" autrement dit "pour l’instant", le parquet ne donne pas suite à cette affaire  mais si des éléments nouveaux lui sont présentés, il peut modifier ou pas sa décision.