La médiatrice vous répond

VIDÉO - Stromae chante au 20H de TF1 : un plan-séquence inédit dans un JT

Christelle Chiroux et David Fuhrer
Publié le 10 janvier 2022 à 18h07, mis à jour le 19 janvier 2022 à 17h08
JT Perso

Source : TF1 Info

L'essentiel

ÉVÉNEMENT - Invité du 20H de TF1 dimanche soir, le chanteur belge Stromae a répondu en chanson à une question d'Anne-Claire Coudray. Une première sur un plateau du 20H. Le directeur artistique du groupe TF1 explique la genèse de cette "formidable" idée à la médiatrice de l'info.

Stromae fait son retour de manière magistrale après sept ans d'absence. L'auteur-compositeur-interprète belge a choisi de donner sa première interview à Anne-Claire Coudray dans le journal de 20H de ce dimanche 9 janvier. Pour la présentation de son nouvel album, Multitude, dont la sortie est prévue le 4 mars prochain, le chanteur a répondu à une des questions de la présentatrice en chanson. Durant plus de 2 minutes, Stromae a interprété son titre "L'enfer" à travers un plan-séquence inédit dans l'histoire du JT.

Un moment imaginé par Yoann Saillon, le directeur artistique du groupe TF1, qui a exposé la genèse de cette interview  "formidable" à la médiatrice de l'info. Retrouvez ses explications ci-dessous et dans la vidéo en tête de cet article.

Comment est née cette idée ?

Yoann Saillon : Stromae avait une idée en tête. Il savait où il voulait aller. Il savait qu'il ne voulait pas, déjà, faire une émission de divertissement. Il ne voulait pas faire un concert. Il ne voulait pas faire une prestation, on va dire une performance. Il voulait que ce soit le plus évident, le plus naturel possible. Donc on a eu beaucoup d'échanges avec son frère et lui. Et c'est vrai que j'ai proposé cette petite idée de plan-séquence. Pourquoi ? Parce que je connais par cœur la scénographie et les possibilités du JT. Cette idée de plan-séquence en 2 minutes 40, qui était osée comme pari, puisqu'on ne l'a jamais fait, je pense qu'on a pu se la permettre grâce à un artiste de génie comme Stromae. Tout de suite, il s'est imprégné, il s'est projeté et il a donc travaillé aussi son interprétation. En tout cas, il a fait évoluer son interprétation avec ce plan-séquence dans lequel il s'est senti totalement à l'aise. 

L'idée, c'était de rester dans la grammaire du code du JT tout en allant quand même dans son univers. Donc c'était de trouver cet équilibre-là et ce plan-séquence, de capter l'attention du téléspectateur sans jamais le perdre. C'était un moyen d'être en immersion avec l'artiste et qu'on soit vraiment dans sa bulle,quelque part. Et donc, cette lumière comme ça, progressive, comme la fresque qui est derrière moi, qui va comme ça se désaturer, comme si c'était un peu un mouvement, un moment en suspension, entre parenthèses, avec cette désaturation de lumière, où la vie quelque part s'arrête pendant deux minutes 40 et repart à a fin, quand, bien sûr, l'interview se termine. 

"J'avais besoin de vivre des choses” : Stromae invité du 20H de TF1 pour son retourSource : JT 20h WE
JT Perso

Quel matériel avez-vous utilisé pour tourner cette séquence ?

Une seule caméra pour ce plan-séquence qui était chronométré, millimétré, selon aussi la chanson, le texte bien évidemment. Il a été vraiment travaillé en amont, le vendredi, sans dévoiler trop de coulisses, mais le vendredi après-midi, avec son frère notamment, qui est venu justement pour retravailler ce mouvement. Et puis, le samedi, on l'a tourné en une prise. 

N'était-ce pas également pour Stromae une façon de répondre à une question d'Anne-Claire Coudray à laquelle, peut être, il n'aurait pas répondu sans chanter ? 

Cet effet-là, cette production-là sert l'éditorial, le propos. Et encore une fois, je pense que sans ce moyen formel, artistique, il n'aurait pas répondu à une question comme celle-ci. Vraiment, ça, ça n'engage que moi et je pense que ce moyen-là lui a permis de faire une bulle, quelque part, et aussi, sans ajouter de mots ou de choses, d'être à l'essentiel et de nous dévoiler en même temps ce titre. Mais parce que cette chanson traduit ces sept années, c'était juste un moyen qui le mettait dans une certaine confiance pour parler de cette thématique sensible pour lui. 


Tout
TF1 Info