Les fêtes sont plus que jamais l'occasion de faire quelques entorses à son régime.
À Lyon, il est impossible de résister aux papillotes. Leurs célèbres blagues et devinettes à l'intérieur sont incontournables.
Voici les secrets de fabrication de cette petite douceur.

Dans sa robe chatoyante, c'est la reine des friandises de Noël. Une gourmandise addictive qui délivre ces petites blagues et calembours, pas toujours réussis. Sous le costume de lumière, les chocolatiers lyonnais comme Aurélien vous préparent un feu d'artifice de saveur. Chocolat au lait, chocolat noir, cœur praliné, ganache ou fondant, chez cet artisan, 18 parfums de chocolat garnissent les ballotins de papillotes.

Pour comprendre l'origine de cette tradition purement lyonnaise, il faut remonter en 1790. Elle serait née dans l'échoppe d'un chocolatier nommé Papillot. Dans la grande maison "Voisin" qui fabrique des papillotes depuis le 19e siècle, rien n'est laissé au hasard pour ces sucreries de Noël. 

Même les noisettes sont torréfiées à l'ancienne. Un praliné fait maison et des fèves de cacao sélectionnées dans les grands terroirs d'Amérique latine. Chaque automne, l'équipe de direction organise un comité de rédaction. Anecdote, devinette, citation en patois lyonnais... Il faut renouveler une partie des 400 messages qui accompagnent les chocolats.


TF1 | Reportage Céline Blampain, Sylvain Thizy, Quincy Russell

Tout
TF1 Info