Canicule : la France face à une nouvelle vague de chaleur

Finistère : un incendie en cours a déjà détruit 313 hectares dans les Monts d'Arrée

Samuel Azemard avec AFP
Publié le 18 juillet 2022 à 22h29, mis à jour le 18 juillet 2022 à 22h41
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Ce lundi, un incendie s'est déclaré dans les Monts d'Arrée (Finistère).
Le feu a déjà décimé plus de 313 hectares de végétation.

La France brûle. Après la Gironde, c'est au tour de la Bretagne d'être prise au piège des flammes. Quelque 313 hectares de végétation ont flambé dans les Monts d'Arrée dans un incendie qui était "encore en cours de propagation" lundi soir. Ce feu, dont "la cause n’est pas encore connue", s’est déclaré vers 14h45, sur la commune de Brasparts, a indiqué la même source dans un communiqué. Un incendie qui s'est déclenché alors que des records de chaleur ont été battus en Bretagne, selon la préfecture.

Le feu toujours en cours

"Malgré les importants moyens terrestres et aériens engagés, la situation n’est pas fixée", indiquait la préfecture du Finistère sur son compte Twitter à 22H00. "Surface brûlée actuelle : 313 hectares 160 sapeurs-pompiers mobilisés", précisaient les services de l'État. 

Vers 20H00 alors que l’incendie était "encore en cours de propagation", la préfecture indiquait que 151 hectares de végétation avaient brûlé. En plus des 140 pompiers, 30 véhicules de lutte contre les incendies engagés, la préfecture évoquait le renfort de sapeurs-pompiers des Côtes-d'Armor et du Morbihan. 

Lire aussi

Huit "personnes résidant dans un gîte à proximité ont été évacuées", précise la préfecture, qui souligne qu'aucune victime n'est à déplorer. "La protection du site sensible de la chapelle de Brasparts est assurée." Érigée à 381 mètres d'altitude, la chapelle du Mont Saint-Michel de Brasparts est un monument emblématique du Finistère. Le panache de fumée de l'incendie était visible à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde, selon de nombreuses photos postées sur les réseaux sociaux.

Un record de chaleur

Avec la vague de chaleur, de nombreux records de température ont été battus lundi en Bretagne gagnée par une chaleur écrasante. Plus de 40°C ont été relevés dans le nord-Finistère, selon Météo France, et plus de 40°C à Lannion (Côtes d'Armor). Le précédent record de Lannion datait de 2016 avec 35,8°C. À Brest, 39,3°C ont été relevés et 40,5°C à Rennes. 

Lire aussi

Dans le Finistère "seule la Pointe-du-Raz n'a pas dépassé les 30°, avec 29,2 degrés. On a eu aussi 28,5°C à Bréhat", a indiqué à l'AFP Lionel Salvayre, référent territorial chez Météo France pour la Bretagne et les Pays de la Loire. "Cela montre que la Bretagne n’est pas à l’abri du réchauffement climatique et des épisodes de canicule", dit-il.


Samuel Azemard avec AFP

Tout
TF1 Info