Le département des Pyrénées-Orientales est le seul de l'Hexagone à afficher encore des nappes phréatiques extrêmement basses.
La pluie qui tombe depuis quinze jours est la bienvenue.
Mais les agriculteurs restent inquiets, a constaté une équipe de TF1.

"Il y a quelques semaines, l'herbe était sèche." C'est un soulagement pour Bernard Fillols, agriculteur à Pia, dans les Pyrénées-Orientales. "Ces quelques pluies qu'il a fait a permis à l'herbe de reverdir. Ça va apporter un peu plus de fraicheur dans le verger", se félicite-t-il dans le reportage TF1 en tête de cet article.

Des nappes toujours à un niveau très bas

Sur son exploitation, il est tombé 75 millimètres de pluies en quelques semaines. Cela représente la moitié des précipitations tombées dans le département depuis le début de l'année. "Ça fait du bien, parce que la rosée, je peux vous dire qu'il y a dix ans qu'on n'en a presque plus. On voit que les plantes réagissent bien", sourit encore Bernard Fillols.

Les oignons rouges de ce champ, par exemple, ont pu grossir sans arrosage depuis plusieurs semaines, alors que le forage de l'exploitation, lui, est presque à sec. Si la pluie a aidé la végétation en surface, elle n'a pas été suffisante pour remplir les nappes phréatiques, qui sont toujours à un niveau très bas, selon le dernier point du BRGM.

"C'est un pansement, disons, un pansement de quelques jours. Ça a apporté du confort aux plantes, mais la sécheresse, elle, n'est pas terminée", insiste l'agriculteur. Il faudrait beaucoup plus de précipitations pour annuler les effets de la sécheresse dans le département. De nouvelles précipitations sont attendues la semaine prochaine dans les Pyrénées-Orientales.


La rédaction de TF1info | Reportage : Alice Bacot, Lucas Garcia

Tout
TF1 Info