L'Amérique du Nord frappée par une canicule sans précédent

Canicule historique : plus de 700 morts au Canada, 150 incendies en cours

La rédaction de LCI
Publié le 3 juillet 2021 à 7h07, mis à jour le 3 juillet 2021 à 7h12
JT Perso

Source : JT 20h WE

CATASTROPHE CLIMATIQUE - La vague de chaleur jamais vue dans l'ouest du Canada et des Etats-Unis a fait plus de 700 morts. 150 incendies étaient toujours en cours samedi matin.

C'est une scène digne d'un film apocalyptique. Un bombardier d'eau tente de calmer un incendie qui ravage le comté de Shasta en Californie. Tous les habitants de la zone ont été évacués. Certains sont encerclés par un mur de fumée épaisse, tandis que d'autres, observent la fumée au loin sur la route et n'en croient pas à leurs yeux. 9000 pompiers américains ont été déployés et il pourrait y en avoir plus si la situation s'aggrave. Idem au Canada, où le village de Lytton, a été évacué ce jeudi alors qu'il était en train d'être avalé par la fumée. Depuis, le village a été totalement détruit.

Canicule au Canada : en feu après un record de chaleur, le village de Lytton évacuéSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Plus de 700 morts

Samedi matin, plus de 150 incendies étaient toujours en cours. Les experts estiment que cette vague de chaleur, qui a déclenché des  alertes à la canicule dans des zones où habitent des millions de personnes et a  fait près de 700 morts au Canada et au moins 16 aux Etats-Unis, a été provoquée  par le réchauffement climatique. 

La vague de chaleur se maintenait encore ce samedi dans les prairies du centre du  Canada. Outre la Colombie-Britannique, des avertissements de canicule ont été  lancés pour les provinces de l'Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, ainsi  qu'une partie des territoires du Nord-Ouest, et désormais au nord de l'Ontario. Les Etats américains du Washington et de l'Oregon, de l'autre côté de la  frontière, ont également étouffé cette semaine sous des températures record.

Un phénomène auquel il faudra s'habituer

"Nous devons faire tout ce qui est possible pour être prêt face à ce nouveau phénomène. Le réchauffement climatique provoque une chaleur extrême et une sécheresse prolongée",  a réagi le président américain, Joe Biden. Ces incendies qui ravagent la côte ouest des États-Unis sont notamment dus à un "dôme de chaleur" - des nuages de fumée chauds, lourds et chargés d'électricité - sous lequel il fait plus de 45 °C. 

Un phénomène auquel il faudra malheureusement s'habituer, comme l'explique la météorologiste Christelle Robert, dans le reportage de TF1 en tête d'article : "Les records de température ont été pulvérisés, plusieurs jours de suite, c'est une situation exceptionnelle (...) les projections indiquent qu'il faudra s'attendre à des vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses." Le dôme de chaleur s'éloigne désormais de la côte ouest et devrait toucher l'est de l'Amérique dans les prochains jours.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info