Canicule : la France face à une nouvelle vague de chaleur

"J'ai 77 ans, je crois que je n'ai jamais vu ça" : la France confrontée à une vague de chaleur inédite

TF1 | Reportage de M. Brossard, H. Massiot, L. Poupon
Publié le 10 août 2022 à 12h32
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Cet été, la France bat tous les records, notamment celui de la chaleur avec plus de 28 jours consécutifs de températures au-dessus des normales de saison.
À l’heure actuelle, 16 départements sont en vigilance orange canicule.
Pour les Français, cette situation inédite est très compliquée à supporter.

"J'espère que ça va se calmer, parce que vivre comme ça ce n'est pas évident non plus", déplore une jeune vendéenne à la terrasse d’un café, dans le reportage TF1 en tête d’article. Elle ne supporte plus la chaleur et pour cause. La France continue de suffoquer. C’est totalement inédit, le pays traverse actuellement sa quatrième vague de chaleur. Seize départements sont en vigilance orange. 

Mais cette jeune femme va devoir prendre son mal en patience, car selon les prévisions, rien ne va "se calmer", au contraire. Selon Evelyne Dhéliat, cette semaine les températures vont continuer à grimper. "Cela va encore être une semaine caniculaire", nous explique la cheffe du service météo de TF1. Symbole de la canicule, "il ne fera pas moins de 22 à 25°C la nuit sur le littoral méditerranéen", prévient-elle. Le thermomètre grimpera jusqu'à 39°C dans le sud-ouest, "ce qui signifie 40°C localement".

La ville de Rennes va subir une semaine caniculaire importante, comme de nombreuses autres villes. - CAPTURE D'ECRAN/TF1

Aucune région n’est épargnée

Ville déserte, volets clos, Luçon (Vendée), vient de passer en vigilance orange canicule. Les habitants ne se souviennent pas avoir déjà si chaud… si longtemps. "J'ai 77 ans, je crois que je n'ai jamais vu ça à Luçon", s'étonne une retraitée. "On a l'habitude en Vendée, d'avoir toujours du vent, des températures un peu fraiches le soir et le matin. Là, on s'aperçoit qu'il commence à faire de plus en plus chaud", déplore un autre passant. Alors chacun a sa technique. Quand les uns rasent les murs, les autres se réfugient dans les îlots de fraicheur.

Cela concerne la quasi-totalité du pays, y compris les régions d'ordinaire préservées. À Rennes, par exemple, les températures seront caniculaires toute la semaine, jusqu'à 37°C attendus samedi. C'est le sud-ouest qui sera le plus durement touché. Pour les Bordelais, la situation est insoutenable : "On se réveille toutes les deux heures, on transpire partout" soupire un passant. "Les immeubles bordelais, c'est un peu compliqué, même avec le ventilateur", explique une jeune femme, "le corps a du mal à s'habituer, on s'y fait mais ça devient long."  

Lire aussi

Une durée en effet exceptionnelle. En cumulé, depuis juin, les vagues de chaleur surpassent tous les records. "On arrive aujourd'hui à 28 jours de vague de chaleur pour cet été. C'est inédit. Les étés précédents qui avaient très chauds comme en 2003 avaient connu seulement 22 jours," développe Christelle Robert, prévisionniste à Météo-France. Un bilan qui devrait être largement revu à la hausse d'ici la fin de l'été.


TF1 | Reportage de M. Brossard, H. Massiot, L. Poupon

Tout
TF1 Info