Météo

Climat : l’année 2022 devient la plus chaude jamais observée en France

Guillaume Woznica
Publié le 30 novembre 2022 à 12h47
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Malgré la baisse des températures attendue ces prochains jours, cette année va établir un nouveau record de températures.
L’avance sur 2020 est désormais trop importante pour que 2022 ne termine pas à la première place du podium.
Autre record battu : jamais, depuis le début des relevés météo, la France n’avait connu autant de jours de canicule.

Ce qui semblait possible dès cet été, puis de plus en plus probable durant l’automne, est aujourd’hui une certitude : 2022 prend la première place des années les plus chaudes en France depuis 1900. Cette réalité n’est pas une véritable surprise après les centaines de records de chaleur battus au cours du printemps, de l’été et même durant la saison automnale, avec plusieurs épisodes caniculaires successifs. Ce constat concerne également d’autres pays européens tels que la Belgique, la Suisse, l’Italie, l’Espagne ou encore le Royaume-Uni. 

Le deuxième été le plus chaud

Les mois se suivent et se ressemblent... les saisons aussi ! Depuis le printemps dernier, des centaines de mesures ont établi de nouveaux records mensuels, voire absolus. Ainsi, en 2022, pas moins de cinq mois ont terminé sur le podium des mois les plus chauds. Octobre et mai ont pris la 1re place de leurs classements respectifs, juin et août la 2e, tandis que juillet est grimpé à la 3e place des mois de juillet les plus chauds depuis le début des relevés météo. Avec une température moyenne de 22,7°C sur le trimestre juin-juillet-août, l’été 2022 est ainsi devenu le 2e été le plus chaud depuis 1900, derrière les 23,1°C de 2003. Cette année a tout de même supplanté 2003 avec un nombre de jours de canicule jusque-là jamais atteint pour un total de 33 journées. 

LCI
Lire aussi

L’automne à la première place

À la suite de cet été exceptionnellement chaud et sec, l’automne est arrivé avec de nouveaux records de chaleur : septembre a ainsi apporté un énième pic de chaleur entre le 12 et le 14, avec jusqu’à 40,7°C à Bégaar (Landes), établissant au passage un nouveau record de chaleur national pour un mois de septembre. S'est ensuivi une vague de chaleur exceptionnellement durable et intense au cours du mois d’octobre, puis des températures élevées remarquablement tardives en novembre. Ainsi, avec une température moyenne nationale de 15,6°C, cet automne 2022 termine à la première place des automnes les plus chauds, à égalité avec l’automne 2006. Tous ces records ont contribué à rendre cette année 2022 historique. Au 29 novembre, 2022 affiche un indicateur thermique national (moyenne des températures de 30 stations météo représentatives) de 15,3°C, se plaçant sur la même période nettement devenant 2020 (14,8°C), 2018 (14,6°C) ou encore 2014 (14,5°C). 

En se projetant jusqu’à la fin d’année et en admettant que les températures suivront la normale quotidiennement, 2022 afficherait alors une moyenne autour de 14,4°C, soit 1,8°C de plus que la normale 1981-2010. Quoi qu'il arrive, elle prendra la 1re place du classement devant 2020 (moyenne de 14,1°C au 31 décembre) qui détient jusqu’à présent la palme de l’année la plus chaude en France. Pour que 2022 ne passe pas devant 2020 au classement, il faudrait en effet un mois de décembre avec un déficit thermique compris entre -4 et -5°C par rapport à la normale, ce que le réchauffement climatique rend aujourd’hui quasi impossible, et ce qui n’est de toute façon absolument pas prévu. Avec ce nouveau record, les dix années les plus chaudes en France se sont toutes produites au cours des deux dernières décennies (2022, 2020, 2018, 2014, 2019, 2011, 2015, 2003, 2017 et 2009) tandis que 4 ont eu lieu ces 5 dernières années.

Vers l’année la plus sèche depuis 1959 ?

Outre la chaleur qui a été récurrente en 2022, le manque de pluie a été régulièrement à la Une de l’actualité. La sécheresse de cette année a même été qualifiée d’historique, que ce soit par son étendue, son intensité ou sa durée. Ainsi, 2022 pourrait bien devenir l’année la plus sèche depuis le début du calcul de l’indicateur en 1959. Le record est actuellement détenu par l’année 1989, avec une moyenne nationale de 707 mm. Or, au 29 novembre 2022, celle-ci affiche précisément 624,4 mm. Les prochaines semaines seront ainsi déterminantes, mais avec un mois de décembre annoncé globalement anticyclonique et "plus sec que la normale", 2022 terminera assurément sur le podium des années les plus sèches, confirmant que 2022 a été exceptionnelle avec tous les paramètres climatiques.


Guillaume Woznica

Tout
TF1 Info