Ce lundi matin, seule la Corse reste en vigilance orange canicule. L'alerte orages, qui concernait hier neuf départements, a été levée.
Juillet 2023 est "en passe de devenir le mois de juillet le plus chaud jamais mesuré", selon l'observatoire européen Copernicus.
Suivez les dernières informations et les prévisions météo.

Ce live est à présent terminé. 

GLACES


Avec les températures actuelles dans le sud de la France, les massifs montagneux souffrent aussi. Reportage dans le 20H de TF1 : 

Fonte des glaces : le nouveau visage de la montagneSource : JT 20h WE

ORAGES


Selon Keraunos, des orages parfois violents sont attendus aujourd'hui avec de la grêle, de fortes pluies et des rafales proches des 100 km/h du Massif Central aux Alpes, puis ce soir et la nuit prochaine près de la Méditerranée. Ces phénomènes peuvent survenir dès ce matin et jusqu'en fin d'après-midi. 

VIGILANCE ROUGE


Les Bouches-du-Rhône passent en vigilance rouge pour les feux de forêts après les fortes chaleurs de ces derniers jours. Le Var et le Vaucluse sont, eux, en vigilance orange. 

VIGILANCE ORANGE EN CORSE


La Haute-Corse, ainsi que la Corse-du-Sud, seront en vigilance orange canicule à partir de midi et jusqu'à au moins minuit, selon Météo-France. 

Urgent

12 DÉPARTEMENTS EN VIGILANCE ORANGE


Ce dimanche à 16h, Météo-France place 12 départements en vigilance orange à partir de minuit pour la journée de lundi. 


Les deux départements de Corse et les Alpes-Maritimes sont en vigilance orange canicule.


La Drôme, l'Ardèche, la Haute-Loire, la Loire, la Savoie, la Haute-Savoie, l'Ain, le Rhône et l'Isère sont en vigilance orange aux orages.

VIGILANCE PROLONGÉE


Météo-France prolonge la vigilance météo orange canicule pour les Alpes-Maritimes pour aujourd'hui et demain. Les températures minimales devraient se maintenir entre 23 et 25°C samedi matin et les maximales seront en hausse, entre 34 et 36°C. 

PRÉVISIONS


Demain en France, le ciel se chargera près des côtes de la Manche avec quelques pluies souvent faibles et un vent de sud-ouest sensible, détaille Météo-France. Ailleurs, c’est encore le soleil qui l’emportera, même si on aura quelques averses à l’est des Pyrénées. Les températures atteindront souvent 19 à 28 °C, mais elles resteront plus élevées autour de la Méditerranée, comprises entre 30 et 35 °C avec des pointes proches de 35 ou 36 °C sur le Var, les Alpes-Maritimes et la Corse. 

CHALEUR


La Grèce est déjà confrontée depuis plusieurs jours à des chaleurs écrasantes et de violents incendies. Mais le mercure devrait encore grimper ce week-end, avec des températures jamais vues ces 50 dernières années pour un mois de juillet. Le thermomètre pourrait afficher jusqu'à 44 degrés à Athènes, et la canicule devrait encore se prolonger la semaine prochaine.

CANICULE, INCENDIES ET ORAGES


Demain, les températures maximales devraient être en baisse "annonçant la fin de l'épisode caniculaire sur une grande partie des départements du sud-est", indique Météo-France. Cette partie de la France est affectée depuis plusieurs jours par une vague de chaleur qui traverse l'ouest du bassin méditerranéen, particulièrement touché par les effets du réchauffement climatique. Plusieurs pays européens ont d’ailleurs émis une vigilance rouge canicule sur certaines de leurs régions : l'Italie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, le Monténégro, la Serbie ainsi que l'Espagne.


En France, une alerte orange, synonyme d'un "danger de feux élevé", est restée également en vigueur jeudi pour les feux de forêts sur les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse. Elle se poursuivra vendredi et sera même étendue à un quatrième département : l'Essonne.


Une vigilance jaune pour les orages concernera 33 départements vendredi d'un grand tiers est, allant de l'Alsace aux Pyrénées. 

MÉTÉO-FRANCE


Voici la carte de vigilance canicule publiée par Météo-France pour les heures à venir. Seuls 4 départements sont maintenus en orange, contre 9 auparavant. 

EXPLICATIONS


Alors que le mercure atteint des sommets dans le sud de la France, Météo-France scrute de près les records de température décrochés par certaines stations. Mais tous les relevés ne sont pas pertinents. Une multitude de facteurs doivent être pris en compte pour s'assurer qu'une mesure est la plus fiable possible.

BAISSE DE LA VIGILANCE


La canicule recule dans le sud-est de la France. Seuls quatre départements sont toujours en vigilance orange ce soir : les Alpes-Maritimes, le Var et les deux départements corses. 

BAISSE


Une partie du Sud-Est pourra (un peu) respirer demain. Selon Météo-France, une partie des températures maximales seront en baisse, sauf dans le Gard, le Var et l'intérieur de la Corse. Des averses orageuses sont par ailleurs attendues sur le relief des Alpes et des Pyrénées. 

RECORDS


Météo-France confirme plusieurs records absolus pour la journée d'hier, notamment dans les Alpes-Maritimes. Il a notamment fait 39,2°C à Cannes (38,2°C pour l'ancien record le 6 août 2017) et 39,4°C à Mandelieu-La Napoule (contre 39,2°C le 6 août 2017).

VIGILANCE ABSOLUE EN GRÈCE


Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a appelé jeudi à "une vigilance absolue" face à un nouvel épisode de canicule qui frappe la Grèce avec des températures qui doivent atteindre 44°C à 45°C ce week-end. 


"Il faut une vigilance absolue (...) car les moments difficiles ne sont pas passés", a prévenu le chef de gouvernement en visite au ministère de l'Environnement. "Nous faisons face à une nouvelle canicule" et "à un éventuel renforcement de vents" qui ont provoqué depuis lundi plusieurs violents incendies autour d'Athènes. 

✅ LES VÉRIFICATEURS ❌


La présidente du groupe LFI à l'Assemblée, Mathilde Panot, a assuré que la Terre avait connu la semaine la plus chaude depuis 100.000 ans. Un record, qui vient directement des relevés de l’Organisation météorologique mondiale, instance de l’ONU. Et qui a été franchi durant la semaine du 3 au 9 juillet.

RESTRICTIONS NUCLÉAIRES ?


Les prévisions de températures du Rhône pourraient conduire à des restrictions. EDF pourrait abaisser la production d'électricité de la centrale d'Ambérieu-en-Bugey, dans l'Ain.

GRÈCE


Tous les sites archéologiques de Grèce, dont l'Acropole d'Athènes, vont rester fermés de jeudi à dimanche durant les heures les plus chaudes de la journée en raison d'un nouvel épisode caniculaire, a annoncé le ministère grec de la Culture.


"Pour cause de hautes températures, les horaires des sites archéologiques (...) seront modifiés et ils fermeront de midi  à 17H30" (09H00 à 15H30 GMT), selon le communiqué du ministère. Par ailleurs, en raison d'un arrêt de travail des gardiens de l'Acropole déjà annoncé, celui-ci restera fermé jusqu'à la fin de la journée de jeudi à dimanche.

NANCY


Le météorologue François Jobard pointe sur Twitter les chiffres mesurés à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Première partie d'été (du 1er juin au 19 juillet) qui est la 2e la plus chaude jamais relevée depuis 2003, la 2e plus sèche derrière 149 et la 1ere plus ensoleillée devant 2022. Si cette partie de la France n'est pas touchée par les importantes chaleurs, la température y reste plus élevée en moyenne que les normales de saison. 

ALERTE


Le météorologiste écossait Scott Duncan relaie la carte montrant la surchauffe de l'hémisphère nord actuellement. De nouveaux records absolus ont été battus en Europe hier. 

INCENDIES


Avec les fortes chaleurs, le risque d'incendie augmente. Trois départements sont en vigilance orange pour les feux de forêt pour aujourd'hui et demain. Il s'agit des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse. 

DES RECORDS MERCREDI


Selon Météo France, des records absolus ont été battus dans la journée de mercredi à Cannes avec 39,2°C (précédent record de 38,3°C le 6 août 2017), à Mandelieu-la-Napoule avec 39,4°C (précédent record de 39,2°C le août 2017).

UNE NOUVELLE JOURNÉE EN ORANGE


Neuf départements sont toujours en alerte orange canicule ce jeudi. Les départements sont concernés : Alpes-de-Haute-Provence (04), Alpes-Maritimes (06), Bouches-du-Rhône (13), Corse-du-Sud (2A), Haute-Corse (2B), Gard (30), Hérault (34), Var (83), Vaucluse (84).


"Sur les départements en orange, ce jeudi les températures dépasseront encore souvent les 35°C, atteignant souvent les 36/38°C, avec jusqu'à 40 degrés dans le Var. Les températures la nuit de jeudi à vendredi resteront très élevées, avec des minimales souvent comprises entre 22 et 26°C", prévoit Météo France.

ALPES-MARITIMES


Météo-France Sud-Est signale deux records absolus de chaleur battus aujourd'hui : à Mandelieu la Napoule (Alpes-Maritimes) avec 39,4°C, contre 39,2° mesurés le 6 août 2017 et 39,1°C à Cannes, contre 38,3°C mesurés également le 6 août 2017. 


Par ailleurs, dans le Var et l'Hérault, deux records mensuels ont été battus : à Collobrières (Var) avec 38,7°C contre 38,5° le 5 juillet 2022 et 37,6°C à Montpellier (Hérault) contre 37,5°C le 17 juillet 1990. 

RECORDS


Petit tour d'horizon de Météo-France des records de températures provisoires enregistrés dans l'Hexagone aujourd'hui :

ITALIE ET ESPAGNE


En Italie et en Espagne aussi les températures ont été caniculaires aujourd'hui. A Francofonte, en Sicile, on a relevé 44,8°C et 44°C à Contessa Entellina. Du côté de l'Espagne, il a fait 44,1°C à Alhama de Murcia, 43,9°C à l'aéroport de Malaga et 43,6°C à Murcia, pointe Keraunos.

TEMPÉRATURES


Il a, à nouveau, fait très chaud la nuit dernière dans le Sud-Est où plusieurs records absolus de températures minimales ont été battus. C'est le cas à Grenoble avec 22,5°C (22,1°C pour le précédent record en 1994), à Chambéry avec 24,8°C contre 22,7°C en 2010, au Meythet en Haute-Savoie avec 22,3°C (22,3°C en 2022) et à Cap Pertusato en Corse avec 26,7°C (26,5°C en 1994). 


Trois records mensuels de température maximale ont également déjà été battus dans les Alpes-Maritimes avec 35°C à Tende (34,2°C en 2017), 31,3°C à Caussols (28,8°C en 2020) et au Castellet dans le Var avec 36°C (35,6°C en 2022).

RECORD


Les records exceptionnels de températures des océans et les canicules qui frappent l'hémisphère nord mettent le monde sur la voie de connaître son mois de juillet le plus chaud depuis le début des mesures, a indiqué mercredi à l'AFP l'observatoire européen Copernicus, après un mois de juin déjà record.


"Les 15 premiers jours de juillet ont été les 15 jours les plus chauds jamais enregistrés" et "le mois de juillet est en passe de devenir le mois de juillet le plus chaud", a déclaré Carlo Buontempo, directeur du service climatique de Copernicus (C3S), dont les données consolidées remontent à 1940.

ALERTE


Sur Twitter, le directeur de l'organisme européen Copernicus sur le changement climatique, Carlo Buontempo, alerte : "Sur le long terme, alors que le climat se réchauffe, l'Europe va voir le nombre jours en été atteignant fort stress thermique augmenter, et le sud de l'Europe enregistrer de plus en plus de jour atteignant un stress thermique extrême. 

DÉBAT SUR LA SIESTE EN ALLEMAGNE POUR FAIRE FACE À LA CHALEUR


Outre-Rhin, le ministre de la Santé allemand Karl Lauterbach a soutenu sur Twitter l'idée d'instaurer la sieste à la mi-journée. Pour lui, ce moment de répit dans la journée constituerait une pause "médicalement judicieuse pour de nombreuses professions" face aux températures de plus en plus élevées ressenties chaque été à cause du réchauffement climatique. La proposition, initialement lancée par plusieurs acteurs de santé allemands, a été beaucoup commentée dans le pays. "Nous devrions nous inspirer des pratiques de travail des pays du sud en période de chaleur", recommandent ces spécialistes.

URGENCES


De nombreux départements sont régulièrement placés en vigilance orange canicule depuis une dizaine de jours. Une vague de chaleur loin d'être sans conséquences sur la santé. Le nombre d'hospitalisations a ainsi grimpé depuis le début de l'épisode.

BONNE NUIT !


Le 13H de TF1 vous donne quelques conseils pour dormir au mieux face à la canicule dans le sud : 

Chaleur : des astuces pour bien dormirSource : JT 13h Semaine

SANTÉ


La chaleur extrême qui s'est abattue sur l'hémisphère nord exerce une "pression accrue" sur les systèmes de santé, s'est inquiété mercredi le chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).


"Les chaleurs extrêmes frappent de plein fouet les personnes les moins à même d'en gérer les conséquences, telles que les personnes âgées, les nourrissons et les enfants, ainsi que les personnes pauvres et les sans-abri. Elle exerce également une pression accrue sur les systèmes de santé", a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse.

LES FRANCILIENS EXPOSÉS


Près d'un tiers des Franciliens, soit 3,7 millions de personnes, sont considérés comme très vulnérables face aux fortes chaleurs en raison des zones urbaines où ils habitent et d'autres paramètres sociaux (âge, revenus), selon une étude communiquée mercredi à l'AFP.


Parmi ces personnes, qui représentent 31% de la région la plus peuplée de France, l'Institut Paris Region (IPR) en recense 845.000 "sensibles" en raison de leur âge (moins de 5 ans ou plus de 65 ans).


Plus de 6 millions de Franciliens, soit la moitié de la région, "réside dans un pâté de maison à effet d'îlot de chaleur urbain (ICU) potentiellement moyen à fort la nuit en période estivale", estime l'IPR qui a compilé des données de 2022, y ajoutant des éléments de pondération de la canicule de 2003.

INCENDIES


Alors que des records de température ont été battus dans le monde entier hier, la chaleur favorise les feux. En Californie (États-Unis), des incendies très violents se sont développés, entraînant des évacuations d'habitants. Le plus important, Rabbit Fire, a brûlé quelque 3.200 hectares.


Au Canada, plus de onze millions d'hectares sont déjà partis en fumée cette année, avec 885 feux actifs mardi, dont 566 considérés comme hors de contrôle, selon le Centre interservices des feux de forêt du Canada (CIFFC). Deux pompiers sont morts en luttant contre ces mégafeux. 

CHARON


Après Cerbère, c'est désormais la canicule Charon, du nom du passeur des Enfers, qui enveloppe le littoral nord-méditerranéen. Dans le sud de la France, des records ont été battus, essentiellement en altitude dans les Alpes (est), les Pyrénées (ouest) et l'île de Corse, ont annoncé les services météorologiques. Ces records sont 8°C à 11,9°C au-dessus des normales de saison.


En Espagne, delon l'Agence météorologique (Aemet), les températures ont atteint 45,3°C mardi à Figueres, en Catalogne (nord-est), et 43,7°C dans les îles Baléares. Et la température de la mer a atteint un niveau record pour la saison sur les côtes espagnoles, avec une moyenne de 24,6°C relevés en bord de mer, soit 2,2°C de plus que la normale de saison et largement plus que les précédents records de 2015 (24°C) et 2022 (23,7°C).


En Italie, 20 villes sont placées en alerte rouge. À Rome, le mercure a atteint les 40°C, à peine moins que le record local de 40,5°C datant d'août 2007. Mardi en début d'après-midi, la température la plus élevée relevée en Italie, qui détient le record de chaleur en Europe avec 48,8°C mesurés en Sicile le 11 août 2021, était de 44°C à Raguse, dans cette même île méditerranéenne.

CAUSES ET IMPACTS


Le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme pointe que l'Europe est en train de vivre les conditions estivales parmi les plus chaudes jamais recensées, avec des températures dépassant les 45°C. Il fait le point sur les causes et les impacts de cette situation (en anglais) ici : 

46°C


Des valeurs très élevées sont à nouveau mesurées aujourd'hui en Italie. Il fait 46°C à Uras en Sardaigne, pointe Keraunos et 44°C à Contessa Entellina en Sicile. 39 à 40°C sont mesurés en Corse, dans le Var ou à l'intérieur des Alpes-Maritimes. 

PISCINES


Des milliers de propriétaires décident de louer leur piscine privée sur une plateforme spécialisée en ligne. En quelques clics, il est possible de réserver une piscine à l'heure ou à la journée sur Internet. Cette activité est en pleine effervescence cet été.

RECORD EN MER


La température de la mer a atteint un niveau record pour la saison sur les côtes espagnoles, selon l'agence météorologique nationale Aemet, qui a maintenu mercredi une partie du pays en alerte en raison de la vague de chaleur. Selon des relevés réalisés par l'Aemet sur l'ensemble des zones côtières espagnoles, la température de l'eau en bord de mer a atteint mi-juillet 24,6°C en moyenne dans le pays, soit 2,2°C de plus que la normale de saison.


Ce chiffre dépasse "largement" les précédents records de 2015 (24°C) et 2022 (23,7°C) et "n'a pas de précédent" pour cette période de l'année depuis le début des relevés en 1940, a indiqué l'Aemet. Cette situation, qui s'inscrit dans un contexte de surchauffe mondiale des océans, est d'autant plus inquiétante que l'été est loin d'être terminé, a précisé mercredi un porte-parole de l'Aemet, Ruben del Campo.

INDICE "HUMIDEX"


Le sud-est de la France est plongé dans une nouvelle canicule, où les températures atteignent localement les 40°C. La chaleur ressentie, elle, est parfois beaucoup plus élevée. On vous explique ce phénomène.

EXPLICATIONS


Alors que le sud de la France est touché par une importante vague de chaleur, le nord, lui, y échappe. Comment l'expliquer ? Éléments de réponse dans le 20H de TF1 d'hier : 

Pourquoi la moitié nord de la France échappe-t-elle à la canicule ?Source : JT 20h Semaine

TEMPÉRATURES


À midi, des températures élevées sont enregistrées dans le sud de la France. On mesure 38,7°C à Ajaccio (Corse), 33,6°C à Montpellier (Hérault), 33°C à Aups (Var) ou encore 27,3°C à Ristolas (Hautes-Alpes). Cette dernière mesure a été réalisée à 1670 mètres d'altitude. 

PRÉVISIONS


Météo-France a publié les dernières prévisions de températures jusqu'à vendredi avec une légère baisse attendue dans le sud-est et des maximales comprises entre 32 et 35°C.

NUMÉRO VERT


Pour rappel, avec les fortes chaleurs, le gouvernement a mis en place un numéro vert "Canicule info service". Il sera effectif jusqu'à la fin de cette vague de chaleur (0800.06.66.66). Il est joignable de 9h00 à 19h00 (appel gratuit depuis un poste fixe en France métropolitaine) pour "obtenir des conseils pour se protéger et protéger son entourage".

ALERTES


L'Europe, l'Asie et l'Amérique du Nord souffrent encore d'une chaleur extrême aujourd'hui dans plusieurs régions où de violents feux de forêt font rage, notamment en Grèce où des centaines de pompiers ont engagé "une énorme bataille" contre les flammes.


De la Californie à la Chine, les autorités ont mis en garde contre les dangers de ces températures pour la santé, invitant la population à boire de l'eau et à s'abriter du soleil. En Europe aussi, plusieurs régions dont l'Epsagne ont été placées en alerte rouge en raison du "danger extrême" induit par ces températures.

CHALEUR EXTRÊME


Le MetOffice, le service météorologique britannique, publie une animation édifiante sur Twitter, sur les trois dômes de chaleur qui touchent le monde, entraînant des températures record aux États-Unis, sur le bassin Méditerranéen et en Asie. 

ALERTE INCENDIES


Alors que les températures battent des records dans l'hémisphère nord, le risque d'incendie augmente. L'Agence européenne de satellites météorologiques (EUMETSAT) publie des images des feux en Grèce vus de l'espace. 

PRÉVISIONS


Après un mardi caniculaire sur une partie du territoire, quelles sont les prévisions ce mercredi ? On fait le point.

Urgent

VIGILANCE ORANGE


Ce mercredi matin, Météo France a maintenu 9 départements en alerte canicule. Sont concernés : Alpes-de-Haute-Provence (04), Alpes-Maritimes (06), Bouches-du-Rhône (13), Corse-du-Sud (2A), Haute-Corse (2B), Gard (30), Hérault (34), Var (83), Vaucluse (84).


Les Pyrénées-Orientales ne sont plus concernés par cette vigilance.

LE SUD-EST EN ALERTE CANICULE


Dix départements du pourtour méditerranéen et l'Andorre sont placés en vigilance orange ce mercredi.

SPORT ET CHALEUR NE FONT PAS BON MÉNAGE 


Sans prendre quelques précautions, faire de l'activité physique en période de canicule peut être dangereux. Comment limiter les risques ? Retrouvez les conseils de notre équipe dans ce reportage.

PLUS DE 46°C ATTEINTS EN SICILE


Sur le sud du continent européen, les températures continuent d'être étouffantes. Plus de 46,3°C ont par exemple été enregistrés à Licata, en Sicile. 45,3°C ont également été comptabilisés à Figueres, en Catalogne. 

LES RECORDS DE TEMPÉRATURE CONTINUENT DE TOMBER EN FRANCE


Dans les Pyrénées, les Alpes et le Sud-Est de la France, de nombreux records de température ont été battus ces dernières heures. Selon Météo-France, le thermomètre a ainsi dépassé les 40°C pour la première fois à Verdun dans l'Ariège (40,6°C), selon des valeurs provisoires relevées à 17h. 


Les températures ont aussi battu des records avec 36°C à Avrieux en Savoie, 38,6°C à Aups dans le Var et 37,3°C à Vauvenargues dans les Bouches-du-Rhône.

"DES VAGUES DE CHALEUR SIMULTANÉES" SONT EN COURS, ALERTE L'OMM


L'Organisation météorologique mondiale (OMM), une institution rattachée à l'ONU, alerte sur les températures caniculaires ressenties ces derniers jours, qui ne concernent pas seulement en Europe. "Des vagues de chaleur simultanées se produisent dans l'hémisphère nord, avec des températures diurnes prolongées bien au-dessus de 40°C, alerte l'organisation. La chaleur extrême est un danger majeur."

EN ESPAGNE, UNE CHALEUR ACCABLANTE


À Grenade, en Andalousie, habitants et touristes tentent de faire face à des chaleurs extrêmes. Tôt ce matin, il faisait déjà presque trente degrés. Notre équipe a pu rencontrer certains d'entre eux dans ce reportage.

LES GARDIENS DE L'ACROPOLE ARRÊTENT LE TRAVAIL À CAUSE DE LA CHALEUR


Alors qu'une chaleur exceptionnelle continue de frapper Athènes, les gardiens de l'Acropole et des autres sites archéologiques en Grèce vont cesser le travail de 16 heures à 20 heures à partir de jeudi. En cause ? Leurs conditions de travail rendues difficiles à cause de la canicule qui sévit en Grèce, où des températures supérieures à 44°C ont été enregistrées ces derniers jours.

DOUBLE RECORD DE CHALEUR À L'ALPE-HUEZ


Un double record de chaleur a été enregistré à l'Alpe-d'Huez, relève sur Twitter Evelyne Dhéliat, cheffe du service météo à TF1. 19,7°C ont été atteints la nuit dernière dans la commune de l'Isère, contre 29,5°C cet après-midi.

LE PIC DE CHALEUR PAS ENCORE DÉPASSÉ


Selon Météo-France, le pic de chaleur devrait perdurer "mercredi et jeudi (...), nécessitant une vigilance particulière notamment pour les personnes sensibles ou exposées". Sur la Côte d'Azur, 35 à 39 degrés sont attendus. Le thermomètre pourra monter localement jusqu'à 40 degrés dans l'arrière-pays.

LES PRÉVISIONS DES PROCHAINS JOURS


Le sud-est de l'Hexagone suffoque, et cela ne va pas s'arrêter de sitôt. D'après Météo-France, jusqu'à 40°C sont encore attendus par endroits pour la journée de mercredi. Des températures qui ne baisseront légèrement qu'à compter de vendredi.

UNE NUIT CHAUDE EN PRÉVISION DANS LE SUD-EST


Météo-France prévoit des températures élevées la nuit prochaine dans le Sud-Est du pays, avec 23 à 26 °C qui devraient être atteints sur le littoral de la région PACA. 

PLUSIEURS RECORDS DE CHALEUR DÉJÀ TOMBÉS EN FRANCE


Selon Météo-France, le mercure a déjà dépassé 40 degrés dans plusieurs communes françaises. À 16h20, trois records avaient déjà été enregistrés par l'institut de prévision : 41,8°C à Puget-Théniers (Alpes-Maritimes), dans l'arrière-pays niçois ; 40,4°C à Serralongue (Pyrénées-Orientales) ou encore 38,3°C à Renno, en Corse-du-Sud.

LA CARTE DÉTAILLÉE DES DÉPARTEMENTS EN ALERTE ORANGE CE MERCREDI

QUELQUES CONSEILS POUR SE PRÉMUNIR DE LA CHALEUR


Sur Twitter, les autorités multiplient les appels à la vigilance pour se prémunir de la chaleur. En Corse, la préfecture a publié sur son compte Twitter quelques conseils pour éviter les risques liés aux fortes chaleurs. Elle enjoint notamment la population à boire régulièrement sans attendre d'avoir soif, à fermer les volets de son logement pendant la journée et à limiter ses activités physiques.

LA VIGILANCE ORANGE POUR CANICULE ÉTENDUE AU GARD, A L'HÉRAULT ET AUX BOUCHES-DU-RHÔNE À PARTIR DE DEMAIN


L'alerte canicule de Météo-France s'étend à trois nouveaux départements. Dès demain, le Gard, les Bouches-du-Rhône et l'Hérault seront placés en vigilance orange à cause des fortes chaleurs. Ces départements s'ajouteront au Vaucluse, du Var, des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes-Maritimes, de la Haute-Corse, de la Corse-du-Sud et de la principauté d'Andorre déjà concernés aujourd'hui.

20 VILLES EN ALERTE ROUGE EN ITALIE


En Italie, 20 villes sont placées en alerte rouge. Rome, Venise, Bologne, Naples, Cagliari, Florence... Du pied des Alpes à la Sicile, de nombreuses régions sont concernées par les températures caniculaires. Dans la capitale, plus de 40°C pourraient être atteints aujourd'hui. Pour le moment, le record de chaleur à Rome (40,7°C) date d'août 2007. À 14 heures, il faisait déjà 39 degrés dans la Ville éternelle.

45°C EN CATALOGNE


L'Espagne est aussi touchée de plein fouet par la vague de chaleur. Pour la première fois, la barre des 45°C a été atteinte à Punta de Darnius, en Espagne. 

RECORD EN ARIZONA


La capitale de l'Arizona, Phoenix, devrait connaître mardi et pour le 19e jour consécutif une chaleur record de plus de 43°C. La précédente marque était de 18 jours d'affilés et datait de 1974. Phoenix, cinquième plus grande ville des États-Unis, est souvent classée comme l'une des plus chaudes du pays. 

EFFET DE FOEHN


Météo-France indique qu'à la faveur d'un effet de foehn, certaines stations des vallées pyrénéennes affichent déjà des records de températures. C'est le cas à Verdun (Ariège) avec 40,6°C contre 39,3°C pour le précédent record en 2020. 

PLUS DE 40°C DANS LES PYRÉNÉES-ORIENTALES


Le seuil des 40°C a été franchi dès 14h à Serralongue, dans les Pyrénées-Orientales. "Il s'agit d'un record absolu pour cette station ouverte en 1985", souligne Météo-France, pulvérisant les 37,0°C enregistrés le 22 août 2012.

ESPAGNE : ALERTE ROUGE EN RAISON DU "DANGER EXTRÊME"


Une partie de l'Espagne a été placée mardi en alerte rouge en raison du "danger extrême" induit par la vague de chaleur. Selon l'Agence météorologique espagnole (Aemet), les températures devraient osciller entre 38°C et 42°C dans une bonne partie du centre de la péninsule ibérique, et atteindre 43°C voire 44°C dans l'est du pays, notamment en Catalogne, en Aragon et dans l'archipel des Baléares.


Dans ces trois régions, placées en "alerte rouge", le "danger" sera "extrême", a prévenu l'Aemet, relayant les appels à la prudence émis par les autorités, qui ont conseillé aux habitants de rester chez eux durant les heures les plus chaudes de la journée et de se rafraîchir avec des serviettes humides.

LES VAGUES DE CHALEUR VONT S'INTENSIFIER, ALERTE L'ONU


L'Organisation météorologique mondiale (OMM) des Nations unies a appelé mardi à se préparer à des vagues de chaleur plus intenses en raison du dérèglement climatique, invitant chaque citoyen du monde à élaborer ses propres "plans de lutte" pour affronter ces températures extrêmes de jour comme de nuit. 


"Ces phénomènes continueront à s'intensifier et le monde doit se préparer à des vagues de chaleur plus intenses", a déclaré John Nairn, expert auprès l'OMM lors d'un point de presse à Genève. "Le phénomène El Niño, qui s'est récemment déclaré, ne fera qu'amplifier l'occurrence et l'intensité des vagues de chaleur extrême."


"L'un des phénomènes notables que nous avons observés est que le nombre de vagues de chaleur simultanées dans l'hémisphère nord a été multiplié par six depuis les années 1980. Cette tendance ne montre aucun signe de diminution. (...) Je crains donc que nous ne soyons pas au bout de nos peines", a-t-il ajouté, soulignant qu'"il est de la responsabilité de chacun de se doter de plans de lutte contre les chaleurs extrêmes".

️⛰️ COUP DE CHAUD EN ALTITUDE


Beaucoup ont choisi la montagne pour les vacances, dans l'espoir d'échapper aux fortes chaleurs. Mais la canicule qui frappe actuellement le sud de la France n'épargne pas les hauts sommets. Plusieurs stations météo en altitude ont ainsi enregistré, dans la nuit de lundi à mardi, des températures bien plus élevées que la normale.

CHALEUR NOCTURNE


Les températures sont restées particulièrement douces voire chaudes  en Corse et dans les Alpes-Maritimes - même en altitude - la nuit dernière. 

BÉCHU REPREND FESNEAU


"Les températures que nous vivons en ce moment ne sont pas des températures normales", mais "la preuve de ce dérèglement du climat qui malheureusement s’accélère", a réaffirmé mardi le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu sur RMC. 


Son homologue de l'Agriculture, Marc Fesneau, avait été sévèrement critiqué samedi par des climatologues pour avoir assuré que les températures actuelles étaient "assez normales pour un été", avant de faire marche arrière. 


"Le dérèglement climatique, conséquence de nos activités humaines, conduit à ce qu'on ait d'ores et déjà 5 fois plus de vagues de chaleur en moyenne qu'il y a 30 ans", a rappelé Christophe Béchu, "et les experts disent qu'on va encore multiplier par deux entre maintenant et le milieu du siècle". "Avec en particulier un nombre de nuits tropicales (température minimale supérieure à 20°C, ndlr) qui ne correspond absolument pas aux températures que nous avions il y a 30 ans en France y compris dans le sud" du pays, a souligné le ministre en réponse à un auditeur de l'Hérault qui trouvait la météo actuelle normale. 

EXPLICATIONS

PRÉVISIONS DE MÉTÉO FRANCE


Selon l'institut météorologique, "la hausse du mercure va se poursuivre avec des températures maximales supérieures à 30°C en France hormis sur les côtes de la Manche et la façade Atlantique. Pic de chaleur attendu dans le sud du pays, un thermomètre qui indiquera souvent entre 34 et 38°C. Les 40 degrés Celsius seront atteints sur l’intérieur de la Provence, de la Corse mais également dans les Pyrénées Orientales et probablement dans le Tarn et l'Isère. A noter, les températures nocturnes resteront élevées pour les départements concernés par la vigilance." 


"Mercredi la chaleur sera en régression de l'Occitanie à Rhône Alpes, elle persistera tout de même sur PACA et Corse pour plusieurs jours", explique Météo France.

DÉPARTEMENTS EN ALERTE


Ce mardi, Météo France a maintenu, comme hier, 7 départements du sud en alerte orange à la canicule. Les départements concernés sont : les Alpes-de-Haute-Provence (04), les Alpes-Maritimes (06), la Corse-du-Sud (2A), la Haute-Corse (2B), les Pyrénées-Orientales (66), le Var (83) et le Vaucluse (84).

PRÉVISIONS


De très hautes températures sont attendues pour ce mardi 18 juillet 2023. Jusqu'à 40°C sont prévus dans le quart sud-est. Celles-ci redescendront mercredi, sauf sur le pourtour méditerranéen.

Bonjour à tous.

Coup de chaud sur la France. La vague de chaleur s'intensifie ce mardi 18 juillet, notamment sur le quart sud-est du pays, où les températures devraient grimper jusqu'à 40°C par endroits. 

Sept départements sont placés en vigilance orange canicule. Outre les Alpes-Maritimes, en alerte depuis le 9 juillet dernier, sont concernés la Haute-Corse et la Corse-du-Sud, le Var, les Alpes-de-Haute-Provence, le Vaucluse et les Pyrénées-Orientales.

Si le thermomètre ne devrait pas battre des records, les 40°C devraient être atteints dans l'intérieur des terres en Provence, en Corse et dans les Pyrénées-Orentales, mais aussi "probablement" dans le Tarn et en Isère, selon les prévisions de Météo France. 

L'organisme météorologique évoque un épisode caniculaire "non exceptionnel, mais dont la persistance nécessite une vigilance particulière" : "C'est le fait que ça va rester très élevé plusieurs jours de suite, jour et nuit, qui va avoir beaucoup d'impact sur les populations", a expliqué François Gourand, prévisionniste de Météo-France.

Le pic de chaleur survient alors que de nombreuses régions de l'hémisphère nord sont écrasées par des températures accablantes. En Europe du Sud, la barre des 40°C devrait être largement dépassée dans plusieurs zones en Italie et en Espagne dans les prochains jours.

Le dôme de chaleur qui s'est installé sur l'ouest du bassin méditerranéen devrait se décaler à l'Est mercredi, et seul quelques départements du Sud-Est devraient rester concernés par les fortes chaleurs.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info