En proie à d'interminables inondations, le Pas-de-Calais est maintenu en vigilance orange crues ce samedi 6 janvier, tout comme le département voisin du Nord.
L'alerte a en revanche été levée pour la Meuse et les Ardennes.
Suivez les dernières informations en direct.

Ce live est à présent terminé. 

AGRICULTEURS EN COLÈRE

Une centaine d'agriculteurs ont manifesté dans le Pas-de-Calais pour réclamer un curage des fleuves, qui permettrait selon eux de prévenir de nouvelles inondations catastrophiques pour leurs cultures. Venus avec une pelleteuse, des tracteurs et des banderoles, les manifestants se sont rassemblés dans la matinée à Outreau sur les berges de la Liane afin de dénoncer l'immobilisme des pouvoirs publics, selon eux, face aux inondations qui frappent le département depuis novembre.


"On demande que les cours d'eau soient entretenus et la même chose pour la Canche et l'Aa", a expliqué Jean-Pierre Clipet, secrétaire départemental de la FDSEA (fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles). Selon la préfecture, la manifestation rassemblait une soixantaine de tracteurs.

MACRON DEMANDE À BORNE ET BÉCHU DE FAIRE PLUS POUR LE SINISTRÉS

Le chef de l'État a demandé à sa Première ministre et au ministre de la Transition écologique de donner des réponses aux sinistrés des inondations dans le Pas-de-Calais, notamment les "plus précaires" et les "sans-abris".

CRUES : VIGILANCE ORANGE MAINTENUE DANS LE PAS-DE-CALAIS ET LE NORD

Seuls départements encore concernés, le Pas-de-Calais et le Nord restent placés en vigilance orange crues ce dimanche 7 janvier. Deux cours d'eau sont sous surveillance de Vigicrues : la Lys et la Canche. 

LE NORD ET LE PAS-DE-CALAIS RESTENT EN ALERTE ORANGE

La vigilance orange crues est maintenue dans le Nord et le Pas-de-Calais mais vient d'être levée dans la Meuse et les Ardennes. "Des pluies faibles sont encore prévues le long des côtes de la Manche qui pourraient ralentir les décrues sur les cours d'eau du Nord et du Pas-de-Calais placés en vigilance", indique Vigicrues dans son dernier bulletin, précisant que "les hauteurs d'eau resteront élevées" dans les deux départements.

TOUJOURS EN ORANGE

Les départements du Pas-de-Calais, des Ardennes, de la Meuse et du Nord sont toujours en vigilance orange crues.

RENTRÉE PERTURBÉE

Onze écoles, un collège et un lycée du Pas-de-Calais touchés par les importantes inondations de ces derniers jours resteront fermés lundi pour la rentrée des classes après les vacances de Noël, a indiqué la préfecture. 


Un des trois sites du lycée Lypso de Saint-Omer restera fermé avec un enseignement en distanciel, a détaillé dans un communiqué la préfecture du Pas-de-Calais, département toujours classé en vigilance orange aux crues. À Thérouanne, la rivière en crue a laissé la cour et le hall d'entrée du collège gorgés d'eau et de boue, et l'établissement restera fermé lundi et mardi. Pour les écoles, certains élèves pourront être accueillis dans d'autres établissements, d'autres auront un enseignement en distanciel.

FIN DE LA VIGILANCE ROUGE

Le Pas-de-Calais repasse en vigilance orange. La décrue étant désormais amorcée et les précipitations en très nette atténuation, le niveau rouge ne se justifie plus.


Désormais, 4 départements sont en vigilance orange : le Pas-de-Calais, le Nord, les Ardennes et la Meuse. 

L'AA TOUJOURS EN VIGILANCE ROUGE CRUES

Dans le Pas-de-Calais, l'Aa est maintenue en vigilance rouge pour le risque de crues. L'Hem, la Lys, la Canche, l'Oise amont et la Chiers aval restent, eux, en vigilance orange.

L'ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE APPELLE À UNE MOBILISATION "AU PLUS HAUT NIVEAU"

Le deuxième épisode de crues exceptionnelles en deux mois qui frappe le Pas-de-Calais doit conduire à une "mobilisation au plus haut niveau", alerte jeudi le président de l'Association des maires de France (AMF).


"Cette seconde catastrophe doit nous conduire à initier une mobilisation au plus haut niveau entre les maires, les présidents d'intercommunalités et l'exécutif", plaide David Lisnard, maire LR de Cannes, qui rappelle que cette catastrophe intervient "alors que les dégâts de novembre n'ont pas encore pu faire l'objet d'une expertise complète". 


Avec un Français sur quatre et un emploi sur trois concernés par le risque de débordement de cours d'eau, "il y a urgence à en tirer les conséquences", prévient l'association, qui regroupe la quasi-totalité des communes. 

RENDRE DES ZONES INHABITABLES ?

En déplacement dans le Pas-de-Calais au côté d'Olivier Véran, le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a été interrogé sur la possibilité de rendre certaines zones inhabitables à cause des inondations successives. Il a affirmé que cette solution n'était "pas tabou" : "Il faut regarder la réalité en face".


En 2010, après le passage de la tempête Xynthia, l'État avait délimité des "zones noires" pour les rendre inhabitables. Près de 1.500 maisons avait été détruites.

ANIMAUX DÉPLACÉS

Les agriculteurs souffrent aussi des inondations. Face à la montée des eaux dans le Pas-de-Calais, un millier de bêtes ont dû être déplacées pour être mises à l'abri.

QUATRE POMPES INSTALLÉES EN RENFORT

Comme annoncé hier, quatre pompes ont été installées par la Sécurité Civile, ce jeudi, à Mardyck (Nord) et à Cuinchy (Pas-de-Calais) pour accélérer le pompage de l'eau.

IMPORTANTS DÉGÂTS CHEZ LES ARTISANS ET COMMERCANTS DU PAS-DE-CALAIS

Le JT de 13H a rencontré plusieurs artisans et commerçants durement touchés par les inondatiosn dans le Pas-de-Calais. Découvrez leurs témoiganges dans ce reportage ci-dessous.

BÉCHU PROMET DES "RÉPONSES EXCEPTIONNELLES"

En déplacement dans le Pas-de-Calais, le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu a promis des "réponses exceptionnelles" aux sinistrés des inondations, alors que le département reste classé rouge pour des risques importants de crues. "À situation exceptionnelle, réponses exceptionnelles", a-t-il déclaré à Thérouanne, commune de 1200 habitants envahie par les eaux pour la seconde fois depuis novembre. 


Aux côtés du porte-parole du gouvernement Olivier Véran, Christophe Béchu a notamment évoqué la possibilité de ne pas demander de nouveau dossier pour classer en catastrophe naturelle les communes déjà touchées, "en considérant que c'est le même épisode qui se poursuit", alors que 169 communes sont concernées par ce nouvel épisode, contre 282 en novembre. "Un cas où on a deux catastrophes naturelles, à quelques semaines d'intervalle, ce n'est pas dans le manuel," a-t-il souligné, ajoutant que l'État "devra évidemment rehausser (le) niveau de soutien", après avoir débloqué un fonds d'urgence de 50 millions d'euros lors des crues records de novembre.

300 ÉVACUATIONS DANS LE PAS-DE-CALAIS

300 personnes ont été évacuées dans le Pas-de-Calais ce jeudi, alors que le département est toujours en proie à des inondations. Retrouvez Raphaël Redon, envoyé spécial de LCI à Arques. 

Crues : 300 évacuations dans le Pas-de-CalaisSource : TF1 Info

VÉRAN AFFIRME QUE L'ÉTAT SERA LÀ "DANS LA DURÉE"

L'Etat sera présent "dans la durée" pour "réparer" les dégâts des inondations dans le Pas-de-Calais, a assuré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran, affirmant que les engagement pris par Emmanuel Macron lors des précédentes crues "ont été tenus". "Ce qui doit être réparé le sera, ce qui doit être protégé le sera", a déclaré M. Véran sur BFM, en réaction aux inondations qui touchent le nord de la France et particulièrement le Pas-de-Calais, deux mois après des crues historiques.

SOUTIEN DU GOUVERNEMENT

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, et Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, se rendent ce jeudi dans plusieurs communes du Pas-de-Calais, à la rencontre d'élus et de sinistrés.

PAS-DE-CALAIS

Nos équipes font le point sur la situation à Blendecques sous les eaux, comme en novembre dernier.

Pas-de-Calais : Blendecques sous les eaux ce jeudi matinSource : TF1 Info

Urgent

UNE NOUVELLE VIGILANCE

Dans son bulletin de 6H, Météo France maintient la vigilance rouge dans le Pas-de-Calais. L'alerte orange crues est maintenue pour le Nord, l’Aisne, les Ardennes et la Meuse. Elle a été levée pour les départements de la Moselle et la Meurthe-et-Moselle.

UN PREMIER MORT

"Un homme a été  retrouvé décédé ce jour à Saffré (Loire-Atlantique), alors qu’il était dans son véhicule sur une route inondée", a annoncé mercredi le procureur de Nantes, Renaud Gaudeul. C'est le premier mort depuis le début de ces inondations qui frappent le nord et l'ouest de l'Hexagone. 


"La veille, une femme demeurant au lieu-dit Saulzais (commune de Saffré) a signalé ne plus avoir de nouvelles de son conjoint, âgé de 73 ans, parti le matin même chercher du pain au bourg de Saffré. Sachant que plusieurs axes de circulation de cette commune étaient inondés, d’importants moyens de recherche ont été déployés. Les recherches subaquatiques et aériennes se sont avérées infructueuses, de même que les celles menées à terre", détaille le magistrat. "Ce jour en début d’après-midi, madame la maire de Saffré a signalé que le coffre d’un véhicule émergeait d’une rivière en crue, à hauteur d’un passage à gué situé sur l'axe C66. Une nouvelle intervention des plongeurs de la gendarmerie de Nantes a permis de découvrir à l’intérieur du véhicule le corps sans vie de l’homme recherché. Tout laisse à penser que l’intéressé s’est engagé sur cet axe qui était pourtant coupé à la circulation", ajoute-t-il. 

 

LES INONDATIONS VUES DU CIEL

Vues du ciel, les images des inondations montrent encore davantage l'ampleur des dégâts dans le Pas-de-Calais.

PLUS DE 300 PERSONNES ÉVACUÉES DANS LE PAS-DE-CALAIS DEPUIS LE DÉBUT DES CRUES

Plus de 300 personnes ont été évacuées ces derniers jours dans le Pas-de-Calais où des habitants vont passer la nuit de mercredi à jeudi dans des abris, l'eau ayant atteint par endroits le niveau des crues historiques de novembre.

TROIS INONDATIONS EN DEUX MOIS DANS LE PAS-DE-CALAIS

Les habitants du Pas-de-Calais sont plongés en plein désarroi après avoir subi trois inondations en trois mois. Le 20H de TF1 a pu en rencontrer plusieurs.

Trois inondations en deux mois : le désarroi des sinistrésSource : JT 20h Semaine

DEUX MINISTRES DANS LE PAS-DE-CALAIS JEUDI

Le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu et le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, se rendront tous les deux dans le Pas-de-Calais ce jeudi, après les nouvelles inondations connues dans le département. 

DANS LE PAS-DE-CALAIS, DES HABITANTS DÉSABUSÉS

Après les inondations à répétition, la lassitude gagne les habitants du Pas-de-Calais, usés par les intempéries des dernières semaines. LCI a recueilli plusieurs réactions sur le terrain.

Témoignages crues pas de calaisSource : TF1 Info

DES INONDATIONS DANS L'EST DE LA FRANCE

Plusieurs cours d'eau sont également sortis de leur lit ces dernières heures en Moselle, dans les Ardennes et en Meurthe-et-Moselle, territoire dans lequel s'est rendu le 13H de TF1 dans le reportage ci-dessous.

QUATRE POMPES VONT ÊTRE INSTALLÉES DANS LE NORD ET LE PAS-DE-CALAIS

Quatre pompes à eau vont être installées dans les prochaines heures dans les communes de Mardyck (Nord) et de Cuinchy (Pas-de-Calais), a annoncé sur X la préfecture de région des Hauts-de-France. Parmi ces machines, deux seront des appareils "de grande capacité", a-t-elle précisé sur le réseau social.

10.00 FOYERS PRIVÉS D'ÉLECTRICITÉ DANS LE NORD ET LE PAS-DE-CALAIS

"À midi, 10.350 clients sont privés d'électricité sur le Nord et le Pas-de-Calais (8.500 dans le Pas-de-Calais, 1.850 dans le Nord)", détaille Enedis dans un communiqué de presse ce mercredi, ajoutant avoir mobilisé 200 salariés et prestataires. Outre les inondations, la zone été touchée par de fortes rafales de vent, pouvant avoir aussi endommagé les lignes électriques.

QUELQUES IMAGES DES INONDATIONS DANS LE FINISTÈRE

La Gendarmerie nationale du Finistère vient de communiquer quelques images des inondations dans le département ces dernières heures. Les communes de Châteaulin et Quimperlé ont notamment été concernées par des crues des cours d'eau les traversant.

COMMENT EXPLIQUER LES INONDATIONS RÉPÉTÉES DANS LE PAS-DE-CALAIS ?

Le 13H de TF1 revient sur les raisons des inondations à répétition dans le département du Pas-de-Calais.

ENEDIS ALERTE SUR LES RISQUES LIÉS À DE LA CONSOMMATION D'ÉLECTRICITÉ DANS LES TERRITOIRES INONDÉS

L'opérateur Enedis met en garde la population sur les bons gestes à adopter en cas d'incident sur le réseau électrique dans les territoires inondés. Il rappelle notamment qu'il ne faut pas "toucher des fils tombés à terre" ou des "objets en contact avec une ligne électrique".

DES POMPES INSTALLÉES À SAINT-OMER

Des opérations de pompage ont lieu à Saint-Omer (Pas-de-Calais), pour dégager les rues submergées ces dernières heures. L'objectif est d'empêcher de faire dériver l'eau vers de nouveaux quartiers résidentiels, explique notre envoyée spéciale, Hélène Bonnet.

Opération de pompage en cours à Saint-OmerSource : TF1 Info

37 MILITAIRES EN RENFORT À ARCQUES

À Arques, dans le Pas-de-Calais, 37 militaires de la Sécurité civile sont arrivés hier soir pour "intervenir en renfort des moyens locaux et interzonaux", selon la capitaine Théa, cheffe d'un détachement d'une unité de la Sécurité civile. Ces derniers sont aux côtés des pompiers pour procéder à des "sauvetages aquatiques", à de "l'assistance à la population" et à de "la mise en sécurité".

Le Pas-de-Calais face à une "crue exceptionnelle"Source : TF1 Info

HÉBERGEMENT DE FORTUNE A BLENDECQUES

À Blendecques, près de Saint-Omer (Pas-de-Calais), déjà une des communes les plus touchées par les crues de novembre, une vingtaine de personnes ont passé la nuit dans un centre d'hébergement et une quarantaine s'y trouvaient mercredi matin, a indiqué la Croix-Rouge du Pas-de-Calais. La Croix-Rouge prévoit de déplacer dans la journée son centre d'hébergement vers une salle de sport, afin de pouvoir accueillir jusqu'à 100 sinistrés.

INONDATIONS DANS LE PAS-DE-CALAIS

L'eau déborde, encore et inévitablement, dans le Pas-de-Calais. La première explication à ces inondations à répétition est une pluviométrie exceptionnelle. Retrouvez en détails ce qui empêche le niveau de baisser.

L'AA EN "CRUE EXCEPTIONNELLE"

Des dizaines de personnes ont dormi dans des abris d'urgence dans le Pas-de-Calais, qui reste en vigilance rouge ce mercredi en raison d'une "crue exceptionnelle sur l'Aa", une rechute éprouvante pour les habitants, deux mois après les inondations de novembre. "Dans le Pas-de-Calais, une crue exceptionnelle est en cours sur l'Aa, les niveaux sont ce matin stabilisés mais une reprise est envisageable dans la journée compte tenu des précipitations à venir", sur des sols saturés, selon le bulletin de Vigicrues de 6h. 

L'adjoint au maire de Blendecques, dans le Pas-de-CalaisSource : TF1 Info

L'APPEL DE L'ADJOINT DE BLENDECQUES

"Tous les ponts sont fermés à la circulation", annonce l'adjoint au maire de Blendecques, en direct sur LCI. "L'État doit agir et vite. (...) On ne peut plus vivre ça. L'entretien des berges est à la charge des propriétaires, qui ne peuvent pas se le permettre." Après les inondations qu'a connues la commune du Pas-de-Calais, Vincent Maquignon souligne qu'il s'agit des mêmes intempéries que celles déjà subies au mois de novembre. 


"Si l'État français ne sait pas faire, il faut demander à nos collègues hollandais qui savent très bien faire. Il y a des choses qui peuvent être anticipés mais on ne le fait pas. On a déjà les pieds dans l'eau, il est déjà trop tard", estime l'élu à propos des moyens envoyés, comme promis par Emmanuel Macron au maire de Blendecques.

LE PAS-DE-CALAIS EN ALERTE

Il a plu toute la nuit à Blendecques, dans le Pas-de-Calais, où des dizaines de centimètres d'eau ont immergé les habitations et où des moyens sont attendus. Retrouvez l'envoyée spéciale de LCI sur place. 

De nouvelles crues exceptionnelles dans le Pas-de-CalaisSource : TF1 Info

PAS-DE-CALAIS

"A 6h sur le Pas-de-Calais, on relevait 7 à 15 mm supplémentaires de pluie apportées par les averses de la nuit", explique Météo France dans son bulletin de 6H ce mercredi.


"Un nouveau renforcement des précipitations est attendu ce mercredi sur le Pas de Calais. Les averses deviendront progressivement plus fortes et plus fréquentes en journée. On s'attend encore à des cumuls de l'ordre de 20 à 40 mm en 24 heures, très localement 50 mm. A noter toutefois que la région de Calais restera en marge des averses les plus fortes", annonce l'institut météorologique.

Urgent

NOUVELLE VIGILANCE

Ce mercredi matin, Météo-France a placé un nouveau département alerte orange. Il s'agit de l'Aisne (02), qui est en vigilance orange aux crues.


En vigilance rouge crues et en alerte orange pluie-inondation, le Pas-de-Calais (32).


En vigilance orange crues, l'Aisne (02), les Ardennes (08), le Finistère (29), la Meurthe-et-Moselle (54), la Meuse (55), la Moselle (57) et le Nord (59).

LA DÉTRESSE DES HABITANTS DU PAS-DE-CALAIS

Une cinquantaine de personnes ont été évacuées, mardi, dans le Pas-de-Calais. Le département a été placé en vigilance rouge aux crues, pour la seconde fois en moins de deux mois. Les habitants sinistrés sont à bout.

UN RENFORCEMENT DES PRÉCIPITATIONS DANS LE PAS-DE-CALAIS MERCREDI

Selon ses dernières prévisions, Météo-France s'attend, mercredi, à un nouveau renforcement des précipitations sur le Pas-de-Calais ainsi qu'à de fortes rafales de vents.


L'organisme de météorologie  a relevé, ce mardi,  jusqu'à 60 à 80 mm de précipitations dans le Finistère (maximum 86 mm à Brennilis), 50 à 70 mm dans le Morbihan, 40 à 60 mm dans les Côtes d'Armor et la Loire-Atlantique et 40 à 60 mm de façon plus localisée entre la Manche et la Mayenne. Dans le Pas-de-Calais, jusqu'à 40 à 45 mm ont été relevés.


Enfin, des rafales de vent voisines de 100 à 110 km/h ont touché l'intérieur du Nord et du Pas-de-Calais en fin d'après-midi et dans la soirée.

SIX DÉPARTEMENTS EN VIGILANCE ORANGE

Dans son dernier bulletin de suivi, Météo-France annonce que trois nouveaux départements ont été placés en vigilance orange pluie et inondations après le Finistère, la Meurthe-et-Moselle et le Nord. Il s'agit des Ardennes, la Meuse et la Moselle. 

LE FINISTÈRE ET LA LOIRE-ATLANTIQUE FACE À LA MONTÉE DES EAUX

Le Nord, la Meurthe-et-Moselle et le Finistère ont été placés en vigilance orange aux crues ce mardi. De nombreux secteurs ont été inondés dans l'après-midi. Une vingtaine de personnes ont dû être relogées en Loire-Atlantique.

PRÈS DE 50 ÉVACUATIONS DANS LE PAS-DE-CALAIS

"Nous avons procédé pour la seule journée d'aujourd'hui à près de 50 évacuations", a annoncé le préfet du Pas-de-Calais, Jacques Billant, lors d'un point-presse, ce mardi. Le département pourrait enregistrer "près de 100 mm de pluie" cumulés en six jours entre samedi dernier et jeudi, a-t-il ajouté.

EMMANUEL MACRON APPORTE SON SOUTIEN

Le président de la République, Emmanuel Macron, a échangé au téléphone avec les maires de Saint-Omer et de Blendecques pour les assurer de son soutien et de celui de l'État, a appris l'AFP auprès de son entourage.

DES MOYENS DE LA SÉCURITÉ CIVILE EN ROUTE DANS LE PAS-DE-CALAIS

Le directeur général de la Sécurité civile et de la gestion des crises, Julien Marion, est dans le Pas-de-Calais, éprouvé par les inondations, ce mardi. 


"Des sapeurs-pompiers et moyens de la Sécurité civile sont en route (...) en soutien de la population", a-t-il déclaré sur X, anciennement Twitter. 

UN PIC ATTENDU VERS 23H À QUIMPERLÉ

Dans le Finistère, "à la suite des cumuls de pluie constatés cette nuit, les bassins de l’Odet et de la Laïta ont été placés en niveau orange de vigilance crues ce matin", a indiqué la préfecture dans un communiqué mardi après-midi.


Interrogé par l'AFP, Michaël Quernez, maire de Quimperlé où coule la Laïta, a indiqué que la situation était "sous contrôle".  "Il n’y a pas de difficulté majeure, on le voit. Pour le moment, la situation n’est pas difficile, nous avons prévenu la population qu’il fallait prendre des précautions, notamment les riverains", a-t-il déclaré, précisant que le quai de sa commune de 12.000 habitants était fermé. 


"Le pic est attendu aux alentours de 23H ce soir. On est sur une situation que nous connaissons à Quimperlé", a ajouté Michaël Quernez, avec une prévision basse de crue de 3,50 m, moyenne de 3,70 m et haute oscillant entre 3,91 m et 3,93 m.  

DES RELOGEMENTS EN LOIRE-ATLANTIQUE

Quatre interventions "significatives" dues à des inondations ont conduit à des relogements à Nort-sur-Erdre (trois personnes), à Guérande (deux personnes) et à Héric (16 personnes), a annoncé la préfecture de Loire-Atlantique. 


Le périphérique extérieur de Nantes est également coupé et un itinéraire de déviation a été mis en place après l'inondation des voies situées entre la porte de la Beaujoire et la porte de la Chapelle, selon la même source. En outre, une quarantaine de routes départementales ont été inondées, entraînant pour certaines des fermetures sur le Pays de Retz, le secteur de Saint-Nazaire et Châteaubriant tandis que le pont de Saint-Nazaire était en restriction de circulation.


"Aucune victime n’est à déplorer sur l’ensemble de ces interventions. Plusieurs communes ont activé leur Plan communal de sauvegarde (PCS) pour coordonner la réponse des différents services face à ces intempéries", a indiqué la préfecture dans un communiqué.

"SOLIDARITÉ TOTALE AVEC LES HABITANTS"

Dans un message posté sur X, anciennement Twitter, le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a apporté son soutien aux habitants du Pas-de-Calais. "Solidarité totale avec les habitants", a-t-il écrit. 


"Les travaux de prévention doivent démarrer au plus vite, et les communes impactées par ces nouvelles crues peuvent compter sur le soutien de la région", a-t-il ajouté. 

LE DISPOSITIF FR-ALERT DÉCLENCHÉ

Le dispositif FR-Alert a été déclenché dans les communes concernées par la vigilance rouge et le risque d'inondations, a annoncé la préfecture du Pas-de-Calais sur X, anciennement Twitter. 

LES WATERINGUES, CE SYSTÈME D'ÉVACUATION DES EAUX POINTÉ DU DOIGT

Les wateringues, typiques du nord de la France, sont censés évacuer les eaux de pluie vers la mer. S'il a longtemps été très efficace, le réseau de fossés semble désormais dépassé par les inondations successives, à cause de sa vétusté et du manque d'entretien.

CHRISTOPHE BÉCHU APPORTE SON SOUTIEN AUX HABITANTS

Alors que le département du Pas-de-Calais passe en alerte rouge crues et pluies-inondations, "les services de l’État restent mobilisés pour assurer la sécurité de nos concitoyens", a déclaré Christophe Béchu sur X, anciennement Twitter. 


"J’apporte mon soutien aux habitants des zones concernés, premières victimes et aux élus locaux, collectivement mobilisés face à ces nouveaux phénomènes climatiques extrêmes un mois et demi après un épisode de crues historique dans le Pas-de-Calais", a ajouté le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. 


"Nous devons bâtir, ensemble, la résilience de nos territoires face à la multiplication des phénomènes climatiques extrêmes", a-t-il précisé. 

LES CONSIGNES À SUIVRE

Sur X, anciennement Twitter, la préfecture du Pas-de-Calais appelle, de son côté, au respect de plusieurs consignes. Elle recommande notamment d'évacuer uniquement sur "ordre des autorités" et de rester chez toi "en étage"  sans descendre dans les sous-sols. 

APPEL À LA PRUDENCE

Alors que le département du Pas-de-Calais est placé en vigilance rouge pour risque de crues, le ministère de l'Intérieur appelle à la prudence sur X, anciennement Twitter. Il recommande aux habitants de ne pas utiliser leur voiture et de s'éloigner des cours d'eau. 

LE DISPOSITIF DE SECOURS RENFORCÉ

"Face aux nouvelles inondations dans le Pas-de-Calais, à la demande d’Emmanuel Macron, j'ai donné instruction de renforcer le dispositif de secours déjà engagé avec 120 nouveaux sapeurs-pompiers, des militaires de la sécurité civile et des nouveaux moyens de pompage", a annoncé sur X, anciennement Twitter, Gérald Darmanin.  


"L’Europe est également sollicitée pour fournir à la France des modules de grande capacité", a ajouté le ministre de l'Intérieur. 

L'AA DANS LE ROUGE

Sur son site, Vigicrues note "une réaction importante de l'Aa est en cours" couplée à "un état de fragilité des berges et des digues à l'aval".  "Après une courte baisse ce mardi matin au niveau de la station d'Elnes, une nouvelle réaction est en cours suite aux pluies de ce mardi. Des débordements importants peuvent être observés, en particulier à l'aval du tronçon", prévient le service d'information sur le risque de crues, évoquant un risque de "crue exceptionnelle" similaire à celle du 6 novembre 2023.

Vigicrues

Urgent

🔴 CRUE : LE PAS-DE-CALAIS EN ROUGE

Le fleuve côtier l’Aa, qui traverse notamment la ville de Saint-Omer, est placé en alerte maximale en raison d’un risque de crue majeure, à 16h. Ce niveau signifie que la sécurité des personnes et des biens est directement menacée.  Mercredi sur le Pas de Calais, les averses devraient progressivement devenir plus fortes et plus fréquentes en journée avec parfois des orages. On s'attend encore à des cumuls de l'ordre de 30 à 40 mm en 24 heures, très localement 50mm. 


Le Finistère (29), la Meurthe-et-Moselle (54), le Nord (59) sont en vigilance orange crue. 

🟠 9 DÉPARTEMENTS

Dans un bulletin publié à 14h, et alors que la perturbation pluvieuse active continue de donner des précipitations marquées sur la moitié nord du pays, Météo-France annonce la fin de la vigilance orange pour "pluie-inondation" sur le Finistère et le Morbihan.


Les départements toujours concernés par ces alertes sont  :

✔️ Crues : Finistère (29), Nord (59), Pas-de-Calais (62). 

✔️ Pluie-inondation : Loire-Atlantique (44), Manche (50), Mayenne (53), Orne (61), Pas-de-Calais (62), Sarthe (72), Vendée (85)

DES ROUTES INONDÉES DANS LE PAS-DE-CALAIS

Des routes étaient inondées mardi dans le Pas-de-Calais où la plupart des cours d'eau sont placés en vigilance orange aux crues après de forts cumuls de pluie sur des sols déjà saturés par les précipitations historiques de novembre.


Les pompiers ont effectué sept évacuations mardi matin, notamment à Rebecques où un camping a été inondé et 17 personnes mises à l'abri dans une salle des fêtes, a indiqué la préfecture dans un communiqué.


Dans Nord et le Pas-de-Calais, la Liane, la Hem, l'Aa et la Canche sont notamment classées en vigilance orange, avec de nouvelles réactions de ces cours d'eau aux précipitations attendues "a minima jusque mercredi", selon Vigicrues. Le Pas-de-Calais est également placé en orange pour pluie-inondation. 

3 DÉPARTEMENTS EN ORANGE DEMAIN

Météo-France annonce que 3 départements seront maintenus en vigilance orange pour crues, mercredi : le Pas-de-Calais, le Nord et le Finistère.

DES CUMULS DE PLUIES TRÈS IMPORTANTS ATTENDUS

Dix départements sont en vigilance orange pour des crues et un risque de pluies-inondations ce mardi en raison de précipitations abondantes sur la moitié nord du pays, a annoncé Météo-France. 


Finistère, Loire-Atlantique, Manche, Mayenne, Morbihan, Orne, Pas-de-Calais, Sarthe et Vendée sont en vigilance orange pour pluies-inondations. Dans son dernier bulletin publié à 06H00, l'agence météorologique a fait état du passage du Finistère en vigilance orange crues qui concerne toujours le Pas-de-Calais et le Nord. 


La perturbation pluvieuse active qui a abordé la Bretagne lundi a désormais envahi le tiers nord-ouest du pays, indique le service météorologique qui prévoit un épisode de forts cumuls de pluie dans un contexte hydrologique sensible. Dans le Pas-de-Calais, ces cumuls pourront atteindre des valeurs de 20 à 40 mm sur des zones étendues du département, dépassant localement 40 mm. 


Entre 40 et 60 mm de pluies sont aussi attendues en l'espace de 24h sur le nord-ouest du pays avec une possibilité de dépasser localement les 70 à 80 mm, notamment vers les reliefs du Finistère. Ces précipitations interviendront par ailleurs sur des sols déjà saturés. 

La météo du 2 janvier 2024Source : TF1 Info
Inondations dans le Pas-de-Calais : nouvelle nuti d'angoisse pour les habitantsSource : TF1 Info

EXPLICATIONS

Notre journaliste météo Guillaume Woznica vous explique pour le Pas-de-Calais n'en finit plus avec les inondations depuis le début du mois de Novembre.

Pas-de-Calais : des inondations sans finSource : TF1 Info

UNE VIGILANCE CRUE ORANGE RENFORCÉE

Dans son bulletin de 22h, Météo France a passé le département du Nord en vigilance orange crue, alors que jusque-là seul le Pas-de-Calais était concerné par une telle alerte. La vigilance orange crue est maintenue pour le Nord et le Pas-de-Calais pour la journée de demain.


Concernant la vigilance orange pluie-inondation, seuls le Finistère et le Morbihan sont concernés aujourd'hui. Demain, ce sont neuf départements qui seront surveillés de près, avec une vigilance orange qui concernera cette fois le Pas-de-Calais (62), l'Orne (61), la Mayenne (53), la Sarthe (72), la Manche (50), la Loire-Atlantique (44), la Vendée (85) rejoignent le Finistère (29) et le Morbihan (56)

DES CUMULS DE PLUIE DE 40MM ATTENDUS

Dès la fin de la journée, une nouvelle perturbation aborde le Pas-de-Calais par l’ouest. Au cours de la nuit et de la journée de mardi, elle s’accompagne de pluie "continue et durable, hormis une accalmie temporaire en fin de nuit et début de matinée", rappelle Météo-France dans son bulletin de 16h. Alors que cette perturbation doit s’évacuer en fin d’après-midi, "les cumuls de pluie peuvent atteindre des valeurs de 20 à 40 mm sur des zones étendues du département, dépassant localement 40 mm."

🟠 9 DÉPARTEMENTS EN ORANGE, LUNDI

Demain, 9 départements seront en vigilance orange pour pluie-inondations et/ou crue, indique Météo-France, ce dimanche à 16H. Le Pas-de-Calais (62), l'Orne (61), la Mayenne (53), la Sarthe (72), la Manche (50), la Loire-Atlantique (44), la Vendée (85) rejoignent le Finistère (29) et le Morbihan (56). 

Le département du Pas-de-Calais est toujours en vigilance orange pour crue.

DES COURS D'EAU SURVEILLÉS DE PRÈS

Dans son point réalisé ce lundi à 15h55, Vigicrues annonce qu'après une baisse d'intensité des pluies dans la journée, dans le Pas-de-Calais, les précipitations devraient reprendre dans la soirée et dans les prochains jours. Certains bassins "devraient donc à nouveau réagir", prévient l'organisme de vigilance.


C'est le cas du côté de la Liane, en vigilance orange, où la montée des niveaux est "en cours sur sa partie aval". La hauteur du pic "devrait être comprise entre 3,40m et 3,70m" dans l'après-midi, pour la station. "Une seconde montée est attendue dans la soirée de mardi 2 janvier pour une hauteur comprise entre 3,50 m et 4,00 m", indique également l'organisme.


L'Hem est aussi en vigilance orange. Dans ce cas, la montée des niveaux d'eau est "prévue". A la station de Recques-sur-Hem, "une première montée est attendue dans la nuit de lundi à mardi pouvant générer des débordements importants", note Vigicrues.


Pour l'Aa, la montée des niveaux d'eau est "en cours sur sa partie aval". "Le niveau à Wizernes est encore en légère hausse, son maximum devrait être atteint cet après-midi entre 1,90 m et 2,05 m", observe Vigicrues.


La Lys Amont - Laquette est aussi surveillée, une montée des niveaux étant en cours. Le pic devrait être atteint seulement mardi 2 janvier, dans la soirée, à la station de Delettes sur la Lys. Du côté de la Canche, des débordements sont prévus, notamment à Brimeux et sur la Course, à Estrée. 

"PAS D'ÉVACUATION" POUR LE MOMENT

Selon la préfecture, depuis dimanche 10h00 "une quarantaine d'interventions ont été réalisées par le Sdis", le service départemental d'incendie et de secours, essentiellement des visites de reconnaissance, mais "pas d'évacuation". "Le secteur le plus sensible pour le moment est l'Aa", indique la préfecture.


Si certaines communes ont encore les rues envahies d'eau, "c'est lié aux événements de novembre", a indiqué le Sdis 62 à l'AFP. Les précipitations de dimanche "n’ont pas aggravé la situation", estimait le service départemental ce dimanche soir. Selon le Sdis, la vigilance était particulièrement portée sur les communes le long de la Canche et de la Hem, du côté du Montreuillois et de Saint-Omer.

PRÉVISIONS

Pour ce mardi 2 janvier, Météo-France prévoit un épisode de "pluie continue et durable, hormis une accalmie temporaire en fin de nuit et début de matinée" et des cumuls pouvant atteindre "20 à 40 mm" ou dépasser localement 40 mm, notamment dans le Montreuillois et du Boulonnais, des secteurs précédemment touchés.


"Ces précipitations pourront donner lieu ultérieurement à une aggravation de la vigilance", indique Météo-France qui n'excluait pas un passage en rouge du département, dans son bulletin à 10h00.

LE RAS-LE-BOL

Dans le Pas-de-Calais, les habitants sont épuisés alors que leur département est une nouvelle en fois en proie à de fortes pluies qui viennent gonfler encore un peu plus les cours d'eau. Notre équipe est allée à leur recontre. Un reportage à regarder ⤵️

Crues dans le Pas-de-Calais : des habitants épuisésSource : JT 13h Semaine

3 DÉPARTEMENTS EN VIGILANCE

À partir de la fin de journée aujourd'hui, une nouvelle perturbation aborde le Pas-de-Calais par l’ouest. En journée de mardi, "elle s’accompagne de pluie continue et durable", prévient Météo-France dans son point de  10H qui prévoit également une accalmie temporaire en fin de nuit et début de matinée. 


Pour le Finistère et le Morbihan, en cours de soirée, une perturbation pluvieuse active abordera la façade atlantique. L'activité de cette perturbation persistera tout au long de la nuit ainsi qu'une bonne partie de la journée de mardi, avec des pluies continues engendrant des cumuls importants, indique Météo-France.


Sur l’ensemble de cet épisode, les cumuls de pluie peuvent atteindre des valeurs de 20 à 40 mm sur des zones étendues du département, dépassant localement 40 mm.

POINT

Le temps sera couvert et pluvieux lundi sur la majeure partie du pays, avec un renforcement du vent en fin de journée, selon Météo-France qui a placé trois départements en vigilance orange.


La vigilance orange pluies-inondations a été levée sur le Pas de Calais mais le département restera néanmoins en vigilance orange crues lundi.


Le Finistère et le Morbihan passent quant à eux en vigilance orange pluies-inondations, une perturbation active sur l'Atlantique approchant des côtes bretonnes.

Pas-de-Calais : la crainte de nouvelles inondationsSource : TF1 Info

DES RAFALES ÉGALEMENT ATTENDUES DANS LE PAS-DE-CALAIS

Le Pas-de-Calais est en vigilance jaune vents, ce qui n'empêche pas Météo France d'annoncer que les averses pourront prendre un caractère orageux, avec des rafales "ponctuellement soutenues". En cours de soirée, notamment, des rafales pourront atteindre "ponctuellement, dans l'intérieur des terres, les 100/110 km/h."

DES AVERSES QUI "SE SONT TEMPORISÉES"

Selon un nouveau point réalisé à 16h par Météo-France, les averses se sont temporisées sur l'ouest du Pas-de-Calais au cours des trois dernières heures, "l'activité s'étant retardée par rapport aux dernières prévisions." Entre 1 et 3 mm de pluie ont pour le moment étaient relevés.


Pour les prochaines heures, l'organisme météorologique indique que la localisation des plus forts cumuls fluctue toujours entre les bassins de l'Hem et le sud de la Lys Amont Lawe Clarance "au regard du contexte instable". "Il est probable que les cumuls de 40 mm s'étendent sur l'extrême nord du Pas-de-Calais, voire franchisent de peu les frontières du Nord à proximité de l'Audomarois", indique encore Météo-France.

DES CUMULS ATTENDUS ENTRE 30 ET 50 MM

Selon un communiqué de Météo France, les cumuls attendus dans le Pas-de-Calais, suite à la vigilance orange pluie-inondation, "pourront être notables (...) compris entre 30 et 50 mm", en particulier dans l'ouest du département. "En cours de soirée, sous les averses orageuses circulant de l'ouest du Pas-de-calais aux Flandres, des rafales de vent de sud-ouest pourront atteindre ponctuellement dans l'intérieur des terres les 100/110 km/h", ajoute le service météorologique.

DES RIVIÈRES EN VIGILANCE ORANGE CRUE

En plus de la vigilance orange pluie-inondation, le département du Pas-de-Calais a trois rivières qui présentent une vigilance orange crue. Il s'agit des rivières La Hem, La Laquette et le fleuve La Canche.


Selon le service d'information sur les risques de crues (Vigicrues), ces cours d'eau présentent un risque d'"inondations importantes". En outre, "des perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires", "des coupures d'électricité peuvent se produire", des "digues peuvent être fragilisées ou submergées" et "les parkings souterrains, peuvent être dangereux".

Les habitants du Pas-de-Calais tremblent à nouveau. Plus d'un mois après des inondations exceptionnelles survenues dans le département, la vigilance est de nouveau de rigueur. Ce dimanche, Météo-France a placé le Pas-de-Calais en vigilance orange pluies-inondations en raison d'un nouvel épisode au cours duquel "les cumuls seront compris entre 30 et 50 mm", "essentiellement centrés sur l'ouest du Pas-de-Calais", selon le communiqué de Météo-France.  

Dans la foulée de la dépression "Géraldine" qui a impacté la pointe bretonne, les averses ayant commencé à circuler dans un flux de sud-ouest vont "progressivement s'intensifier sur le Pas-de-Calais, prenant un caractère orageux du début d'après-midi jusqu'en soirée". L'inquiétude est d'autant plus grande que, dans un contexte hydrologique sensible sur l'ouest du département, ces fortes précipitations vont aggraver de nouveau la situation des cours d'eau.  

Selon la préfecture du Pas-de-Calais, les cours d'eau de la Canche, la Hem et la Lys en amont sont placés en vigilance orange crues depuis 10h. 

MétéoFrance

Actuellement, des averses modérées circulent dans un flux de sud-ouest du nord de la Baie de Somme aux Flandres intérieurs. Celles-ci évoluent rapidement vers les frontières belges, note l'institut. "En cours de soirée, sous les averses orageuses circulant de l'ouest du Pas-de-calais aux Flandres, des rafales de sud-ouest pourront atteindre ponctuellement dans l'intérieur des terres les 100/110 km/h", ajoute le service météorologique.

Cette activité persiste jusqu’en milieu de nuit prochaine puis tend ensuite à décliner temporairement le lendemain.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info