La Loire-Atlantique en vigilance rouge : à quoi correspond ce niveau d'alerte maximal ?

V.F
Publié le 2 octobre 2021 à 19h36, mis à jour le 2 octobre 2021 à 22h09
JT Perso

Source : TF1 Info

INTEMPÉRIES - Météo-France a placé la Loire-Atlantique en vigilance rouge "pluie-inondation" ce samedi. C'est la première fois que ce département est classé à ce niveau d’alerte.

Après le Gard mi-septembre, Météo-France a placé ce samedi la Loire-Atlantique en vigilance rouge "pluie-inondation", de 20 heures à 6 heures du matin, en raison d'un "épisode de pluies durables et soutenues" au "caractère exceptionnel". C'est la première fois que ce département est soumis à un tel niveau d'alerte. De 80 à 100 mm de pluie sont attendues sur "la moitié centrale du département et pourraient atteindre localement 110 mm", précise l'institut météorologique alors que 22 départements sont également en vigilance orange. C'est un peu plus d’un mois de pluie qui pourrait s'abattre en une quinzaine d’heures...

Une classification très rare

Ce genre de classification demeure rare de la part de Météo France qui a instauré ce mécanisme de vigilance depuis 2001, après les tempêtes de 1999. 

Le mois dernier, le Gard avait essuyé un phénomène cévenol historique dans son intensité, portant à 26, le nombre de fois où elle a été déclenché pour pluie-inondation, dont dix en raison de fortes précipitations. Sur l'année 2020, elle avait été émise à trois reprises entre mai et octobre. Mais que signifie concrètement ce seuil d’alerte, le quatrième et dernier sur l’échelle utilisée ? La vigilance rouge est déclarée quand "un épisode de pluies durables et soutenues nécessite une vigilance particulière du fait de son caractère exceptionnel", indique Météo-France dans son bulletin. 

Durant ce laps de temps, "une vigilance absolue s'impose. Des phénomènes dangereux d'intensité exceptionnelle sont prévus", indique Météo-France sur son site, appelant également "à respecter impérativement les consignes de sécurité émises par les pouvoirs publics". 

L’institut météorologique dresse alors une liste des conséquences possibles parmi lesquelles "des inondations très importantes sont possibles, y compris dans des zones rarement inondables, sur l'ensemble des bassins hydrologiques des départements concernés".  "Les conditions de circulation routière peuvent être rendues extrêmement difficiles sur l'ensemble du réseau", indique encore Météo-France, évoquant des risques "de débordement des réseaux d'assainissement" et "des coupures d'électricité plus ou moins longues peuvent se produire".

Lire aussi

À chaque alerte rouge, le ministère de l'Intérieur publie via Twitter notamment une liste de consignes à respecter :  parmi les recommandations de prudence, il est demandé de rester en étage et de ne pas descendre dans les sous-sols, mais aussi de ne s'engager en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée. Outre l'information aux citoyens, la vigilance est également destinée aux services de la sécurité civile et aux autorités sanitaires qui peuvent ainsi alerter et mobiliser respectivement les équipes d'intervention, les professionnels et les structures de santé. 


V.F

Tout
TF1 Info