Les violentes intempéries qui se sont abattues dans le Grand Est ont provoqué l’interruption d’une partie du trafic ferroviaire.
Un TGV en provenance de Francfort a ainsi été contraint de s’arrêter à Forbach, hier soir.
Les 480 passagers ont passé la nuit dans les locaux de la mairie.

Ils se souviendront longtemps de ce voyage. Les 480 passagers du TGV reliant Francfort à Paris ont vécu une sacrée mésaventure en raison des intempéries qui se sont abattues en Moselle, placée en vigilance rouge crues ce samedi matin. Censés arriver à Paris hier à 16h52, ils n'ont atteint leur destination que ce matin.

Le vent et la pluie ayant fait tomber des branches sur les caténaires, leur train a été immobilisé durant huit heures en pleine campagne, sans électricité. À 23 heures, un TER a finalement été envoyé pour remorquer le TGV jusqu’à la gare de Forbach (Moselle) où tous les passagers ont été débarqués, l’alerte rouge de Météo France sur le département empêchant tout rapatriement par bus. 

C’était très dur
Un passager allemand

"Les conditions d’accès sur le site de l’incident pour procéder aux réparations étaient très difficile en raisons beaucoup de route inondées", explique Olivier David, directeur d’astreinte SNCF-Grand Est, dans le reportage en tête de cet article. Toutes les salles de la mairie de Forbach ont donc été réquisitionnées pour permettre aux passagers de dîner et de se reposer. "C’était très dur", admet un passager allemand. 

"On a passé sept heures dans le train, mais les gens sont restés calmes. Je pense qu’il y a des personnes dans la région qui étaient dans des situations bien pires que la nôtre", analyse avec philosophie une passagère française. Plus de 20 heures, après leur départ, les passagers du Francfort-Paris sont enfin arrivés à destination ce matin. Et ils devraient avoir aucun souci pour se faire rembourser leurs billets.


La rédaction de TF1info | Reportage : Vincent Dietsch, Vincent Ruckly

Tout
TF1 Info