Pour cette première semaine des vacances de printemps de la zone C et la seconde de la B, les conditions demeureront relativement maussades.
En raison d’un anticyclone trop éloigné pour nous protéger, des perturbations pluvieuses parviendront à gagner le pays.
Bonne nouvelle : les températures, très fraîches en début de semaine, reprendront des couleurs à l’approche du week-end.

Au cœur d’un printemps capricieux, cette semaine s’annonce également mitigée, la faute à un anticyclone des Açores qui reste positionné aux portes de l’Europe et qui laisse ainsi le champ libre aux dépressions. Celles-ci apportent un temps souvent nuageux, parfois pluvieux et avec des températures inférieures aux normales de saison. Ce n’est qu’en toute fin de semaine qu’une amélioration semble vouloir se dessiner, aussi bien du côté du mercure que de la couleur du ciel. 

Risque de gelées en milieu de semaine

Après un lundi sous le signe d’averses quasi-généralisées, ce mardi verra l’arrivée d’une perturbation apportant des pluies continues dans un large quart sud-ouest. Partout ailleurs, il s’agira encore d’ondées, sous forme de neige sur les Vosges, le Jura et les Alpes dès 1000 à 1300 mètres d’altitude. Seules la Côte d’Azur et la Corse profiteront d’un temps sec avec simplement un léger voile, mais dans une ambiance très ventée. Les températures seront toujours largement inférieures aux normales de saison avec seulement de 3 à 6°C au réveil sur les deux tiers nord. L’après-midi, il ne fera pas plus de 9 à 10°C dans le quart nord-est. La barre des 20°C sera atteinte uniquement près de la Méditerranée. 

DR

La matinée de mercredi s’annonce comme la plus froide de la semaine. Ainsi, de petites gelées seront possibles au lever du jour entre les Hauts-de-France et la région Grand Est ainsi que plus localement en Bourgogne-Franche-Comté. En cours de journée, les valeurs commenceront à augmenter avec une douzaine de degrés en moyenne dans le nord-est et entre 18 et 25°C au sud. Ces températures s’accompagneront d’un ciel souvent chargé, porteur de quelques ondées de la Normandie au Massif Central et jusqu’aux Pyrénées. Pendant ce temps, le soleil brillera des Alpes jusqu’à la Corse. 

Jeudi, l’amélioration se confirmera au sud avec un ciel simplement voilé mais lumineux alors qu’une nouvelle perturbation abordera cette fois la Bretagne avec son lot de pluies et de vent. La hausse du mercure se poursuivra avec la fin du risque de gel matinal et des maximales devenant franchement printanières. Elles seront même estivales au pied des Pyrénées avec des valeurs s’approchant des 30°C. Ailleurs, il fera plutôt entre 16 et 20°C sauf sous la pluie du nord-ouest avec là, moins de 15°C. 

Vers un pont du 1er mai plus ensoleillé ?

Une hausse du champ de pression semble se dessiner à l’approche du premier pont de la série. La météo s’annonce des plus classiques vendredi avec un dégradé nuageux nord-sud. La douceur se confirmera avec la barre des 20°C atteinte au nord et jusqu’à 28-30°C dans le sud-ouest. Quant au week-end, la journée de samedi sera ensoleillée au sud et variable au nord. Ce ciel alternant entre nuages et éclaircies pourraient également dominer dimanche et lundi 1er mai, une tendance qui demande encore confirmation. 


Guillaume WOZNICA

Tout
TF1 Info