Depuis de nombreuses semaines, la France est concernée par des situations de goutte froide répétées.
Pluies et averses sont fréquentes et les températures ne parviennent pas à atteindre un niveau de saison.
À l’approche de l'été météorologique, ce n’est pas la sécheresse qui inquiète, mais le beau temps qui se fait attendre...

Malgré un pont de l'Ascension aux couleurs de l'été, la question est rapidement revenue sur toutes les lèvres : quand le soleil reviendra-t-il ? Et pour cause : avec le retour des perturbations cette semaine et des précipitations n'épargnant absolument aucune région, la météo est morose, avec un soleil aux abonnés absents, des températures inférieures aux moyennes de saison et de rares journées sans avoir besoin du parapluie. 

 

Cette situation s'explique par l'anticyclone des Açores qui est beaucoup trop en retrait et qui laisse ainsi sa place à de petites dépressions s’isolant sur le pays. Ce sont les fameuses gouttes froides, ces fameuses petites dépressions avec de l'air froid en altitude, venant déstabiliser la masse d'air, tout en l'alimentant en humidité. Et comme elles évoluent généralement de manière très lente, l’amélioration tarde à se mettre en place.

Encore de fréquentes averses ces prochains jours

Et ce n’est pas cette fin de semaine qui changera la donne avec une nouvelle goutte froide positionnée en plein sur la France, occasionnant des précipitations fréquentes et parfois orageuses. Faisant quasiment du surplace jusqu’en début de semaine prochaine au moins, les averses s'annoncent fréquentes dans la plupart des régions. Elles pourront également prendre un caractère orageux en cours de journée. 

 

Ce dernier week-end prolongé de la série, celui de la Pentecôte, s’annonce aussi très instable. Samedi, des ondées orageuses se produiront presque partout, exceptions faites de l’extrême nord et surtout des régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse. Dimanche, seuls les côtes de la Manche et le pourtour méditerranéen parviendront à tirer leur épingle du jeu. Pour le lundi de Pentecôte, les averses seront un peu moins fréquentes que les jours précédents dans les régions situées au nord de la Loire. 

LCI

Les thermomètres gagneront un ou deux degrés, approchant ainsi des 20°C l’après-midi. Ce seuil ne sera franchi qu'à proximité de la Grande Bleue. Avec le maintien de la fameuse goutte froide en début de semaine prochaine, les averses resteront de mise. Seule bonne nouvelle : elles ne devraient plus prendre de caractère orageux et seront également moins fréquentes. Le pourtour méditerranéen restera à l’écart de cette instabilité et profitera d’un temps ensoleillé, mais aussi plus doux. 

Vers une amélioration temporaire pour la fête des Mères ?

En fin de semaine prochaine, l’anticyclone tentera un retour ! Il étendra son influence en direction de la France, asséchant ainsi la masse d’air. Progressivement, les éclaircies prendront le dessus entre jeudi et vendredi, ce qui laisse présager un week-end de la fête des Mères (25 et 26 mai) nettement plus stable et donc agréable. Le soleil devrait alors dominer, dans une atmosphère de plus en plus douce. Mais attention, cette évolution est fragile et demande confirmation…

LCI

D’autant qu’une nouvelle goutte froide pourrait rapidement s’isoler dans les parages de la France dès le début de semaine suivante, annonçant un début juin également chaotique. Le véritable bout du tunnel n’est donc pas pour tout de suite, bien au contraire… Rappelons, au passage, que mai est statistiquement le mois le plus pluvieux de l'année dans plusieurs régions de France : une partie du sud-ouest (Toulouse, Agen, Gourdon...), de l'Auvergne au Centre et à la Bourgogne (Bourges, Clermont-Ferrand, Dijon, Nevers...), en Alsace ainsi qu'à Paris.


Guillaume WOZNICA

Tout
TF1 Info