Météo

La chaleur se renforce cette semaine, des pointes à 35°C et un ressenti proche de 40°C

Guillaume Woznica
Publié le 16 mai 2022 à 14h02
JT Perso

Source : TF1 Info

Après la baisse très temporaire observée en fin de semaine dernière, une nouvelle hausse des températures s’est mise en place entre dimanche et lundi.
Deux pics de chaleur sont attendus cette semaine avec des pointes à plus de 30, voire 35°C mercredi puis vendredi.
Sauf surprise, ce mois de mai sera le plus chaud jamais enregistré depuis le début des relevés.

On prend les mêmes et on recommence ! Après les quelques orages localement forts qui ont éclaté ce week-end, l’anticyclone regonfle en ce début de semaine et avec lui, la chaleur revient. Ces prochains jours se caractériseront ainsi par la présence d’un temps le plus souvent ensoleillé et s’accompagnant de températures situées 10 à 12°C au-dessus des normales de saison. Des records de chaleur pourraient même être localement battus, notamment entre l’Occitanie et les régions centrales. À l’échelle nationale, ce mois de mai devrait même devenir le plus chaud jamais enregistré depuis le début des mesures !

1er pic de chaleur mercredi, jusqu’à 35°C dans le sud-ouest

Ce mardi s’annonce donc très ensoleillé dans la plupart des régions. Quelques rares ondées orageuses pourront éventuellement se développer dans le nord-ouest l’après-midi, sinon le soleil brillera dans un ciel le plus souvent limpide. Même programme pour la journée de vendredi avec une faible tendance orageuse qui se dessinera en fin d’après-midi et en soirée près de l’océan, en Bretagne et vers le Cotentin. Quelques coups de tonnerre seront également possibles sur le relief alpin. 

Les températures poursuivront leur hausse avec des minimales comprises entre 10 et 18°C mardi matin. En cours de journée, les maximales afficheront souvent 30°C au plus, comme à Paris, Rennes, Nantes, Orléans, Tours, Bourges, Limoges, Lyon, Grenoble et dans tout le quart sud-ouest. Des pointes à 33-34°C seront même possibles entre l’Aquitaine et l’Occitanie ainsi qu’en basse vallée du Rhône. 

Mercredi, il fera encore plus chaud avec un premier pic observé. Il fera quasiment partout plus de 30°C, sauf en bord de Manche et sur les rivages de la Méditerranée. Prévoyez 32°C en Île-de-France, en Alsace, dans les régions centrales et dans le Lyonnais, 33°C dans le Midi toulousain et jusqu’à 34°C à Bordeaux, Nîmes ou Montélimar avec localement des pointes à 35°C attendues localement. 

Ressenti de 40 vendredi, avant une baisse très sensible

Le temps tournera à l’orage jeudi, en particulier dans la moitié nord avec une dégradation un peu plus organisée entre la Bretagne et le Nord de la Seine. Plus au sud, le ciel sera simplement voilé, et même dégagé près de la Méditerranée. Mais cette instabilité sera limitée et très temporaire puisque le soleil reprendra l’avantage dès vendredi sur les deux tiers sud avant de se généraliser pour le week-end avec de rares nuages dans le nord du pays et sur les reliefs. 

Avec les quelques orages attendus jeudi, les températures baisseront, en particulier dans l’ouest et le nord-ouest. Mais des Pyrénées jusqu’au nord-est, l’atmosphère s’annonce toujours aussi bouillante pour une mi-mai avec souvent plus de 30°C. Pire encore, avec un fort taux d’humidité, le ressenti s’annonce particulièrement désagréable. L’humidex (c'est-à-dire la température ressentie en fonction de l’humidité) pourrait ainsi localement dépasser les 35 dans le sud-ouest et jusqu’au centre-est. 

Vendredi, les températures repartiront à la hausse avec de nouvelles pointes à 35°C dans le sud-ouest pour un ressenti flirtant avec les 40 durant cette journée. L’atmosphère sera plus respirable uniquement en bord de Manche et sur la Côte d’Azur avec moins de 25°C à l’ombre. Ce temps estival se poursuivra le week-end prochain, mais dans une atmosphère probablement un peu plus respirable. Et avec toujours pas de pluie significative à l’horizon… 


Guillaume Woznica

Tout
TF1 Info