Un nouveau pic de chaleur touche la France

Pic de chaleur : jusqu’à 33 °C prévus demain, avant une baisse très temporaire

Guillaume Woznica
Publié le 10 mai 2022 à 11h47, mis à jour le 10 mai 2022 à 17h28
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le premier épisode de températures estivales s’est mis en place lundi avec la barre des 25 °C dépassée dans de nombreuses régions.
Entre mardi et mercredi, ce sont les 30 °C qui seront fréquemment atteints avant une légère baisse à partir de jeudi. Mais dès ce week-end, une nouvelle arrivée d’air chaud est attendue par le sud-ouest.

Actuellement sous la protection d’un puissant anticyclone, une grande partie de l’Europe de l’Ouest connaît sa première vague de chaleur de la saison. Si celle-ci n’a rien d’exceptionnel avec aucun record battu, les températures se situent toutefois jusqu’à 10 °C au-dessus des normales de saison. En fin de semaine, les nuages se montreront temporairement plus nombreux, de quoi faire perdre quelques degrés aux thermomètres. Mais cette baisse sera très provisoire puisque les valeurs repartiront à la hausse pour le week-end.

Mercredi, journée la plus chaude de la semaine

La situation évoluera peu ce mardi avec un temps généralement bien ensoleillé, à peine voilé par quelques nuages d’altitude entre les Pyrénées et l’est. Seuls les bords de Manche connaîtront un ciel plus chargé tandis que des cumulus bourgeonneront en montagne, lâchant localement une averse. Les températures afficheront jusqu’à 30 °C à Bordeaux, voire localement 31 à 32 °C dans l’intérieur du sud-ouest. Météo-France prévoit 28 à 29 °C à Paris, Orléans, Tours, Limoges, Lyon, Montélimar, Toulouse ou Agen, 27 °C en Alsace, en Bourgogne et en Provence contre 18 à 23 °C près de la Manche. 

Ce mercredi s’annonce pour sa part comme la journée la plus chaude de la semaine à l’échelle nationale avec des pointes à 33°C attendues dans le sud-ouest. Il fera 32°C à Auch, 31 à Clermont-Ferrand et Montauban, une trentaine de degrés à Bourges, Nevers, Strasbourg ou encore Saint-Etienne. En revanche, les températures perdront quelques degrés dans le nord-ouest en raison de l’arrivée de nuages qui masqueront le soleil en Bretagne et de la côte vendéenne au Cotentin. Une ondée n’est d’ailleurs pas exclue dans ces régions. Partout ailleurs, le soleil brillera sans l’ombre d’un nuage ou presque. 

En deuxième partie de semaine, les hautes pressions connaîtront quelques signes de faiblesses dans les deux tiers nord. Le ciel sera ainsi un peu plus variable jeudi de la Bretagne au nord de la Seine tandis que de petites averses orageuses pourront se développer de l’Aquitaine au centre-est, faisant ainsi chuter les températures. Plus au sud, le ciel sera à peine voilé et la chaleur résistera avec des pointes à 30°C encore possibles. Les valeurs n’excèderont plus les 25°C ailleurs. 

Vendredi, le petit risque orageux gagnera le Midi toulousain, la vallée du Rhône et les départements alpins alors que le soleil se montrera à nouveau plus généreux dans la moitié nord. Les températures regagneront un ou deux degrés par rapport à la veille, avec plus de 30°C possibles dans le sud-ouest. 

Vers des températures encore plus élevées la semaine prochaine ?

L’anticyclone se renforcera au cours du week-end, avec à la clé, un soleil généreux sur tout le pays. Samedi comme dimanche, on notera simplement quelques bourgeonnements nuageux sur les reliefs l’après-midi, pouvant aller jusqu’à l’averse ou l’orage sur les Alpes et les Pyrénées. La chaleur s’accentuera avec des pointes à 30°C jusque dans les régions centrales et des valeurs de 33 à 34°C possibles en Aquitaine. 

Il pourrait bien même faire encore plus chaud la semaine prochaine. En effet, des dépressions présentes sur le Proche Atlantique vont jouer le rôle de "pompe à chaleur" avec un flux orienté plus sud et accentuant ainsi la chaleur. Cette situation restera néanmoins à confirmer, car des doutes persistent quant à l’évolution de ces dépressions. Si elles venaient à s’approcher de nous plus rapidement, la chaleur serait alors moins forte et des orages pourraient éclater. À suivre…


Guillaume Woznica

Tout
TF1 Info