EN IMAGES - Philippines : les terribles dégâts provoqués par le puissant typhon Noru, qui a tué 6 personnes

A Lo.
Publié le 26 septembre 2022 à 12h31
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Une partie des Philippines a été dévastée par le typhon Noru, le plus puissant enregistré cette année dans le pays.
Cinq secouristes et un homme âgé ont été tués sur son passage.
Près de 75.000 personnes ont été évacuées.

Des routes encore bloquées par la montée des eaux, de la boue partout dans les maisons, 75.000 personnes évacuées et six morts, c'est le bilan, encore provisoire, du passage de l'impressionnant typhon Noru aux Philippines. Accompagné de vents de 195 km/h, il s'agit du typhon le plus puissant enregistré cette année dans le pays. 

Les vents violents et les fortes pluies ont notamment touché l'île principale de Luçon, très peuplée. Le typhon est également arrivé autour de 17h30, heure locale dimanche dans la municipalité de Burdeos sur les îles Polillo, qui font partie de la province de Quezon.

L'île philippine de Luçon, principalement touchée par le typhon Noru. - HANDOUT / PRESIDENTIAL PHOTOGRAPHERS' DIVISION / AFP

Si aucun dégât de taille n'a été identifié aux Philippines à la suite du super-puissant typhon Noru, les fortes pluies ont malgré tout inondé de nombreuses maisons du pays et le trafic n'était pas totalement rétabli, les eaux bloquant encore une partie des routes. La municipalité de Burdeos a été particulièrement touchée. Selon des témoignages rapportés par l'AFP, des vents féroces ont arraché des toits et abattu de grands arbres.

JAM STA ROSA / AFP
TED ALJIBE / AFP

En tout, six personnes ont trouvé la mort suite au passage du typhon. Cinq secouristes ont été tués, alors qu'ils se trouvaient dans un village inondé, à Santa Maria. Selon les autorités, les sauveteurs pataugeaient dans les eaux de crue lorsqu'un mur s'est effondré sur eux, les projetant dans le courant rapide.

TED ALJIBE / AFP
Lire aussi

La sixième victime, un homme âgé, est mort, emporté par un glissement de terrain dans la municipalité de Burdeos, sur les îles Polillo. En tout, ce sont près de 75.000 personnes qui ont été évacuées avant la tempête, les services météorologiques avertissant sur le risque de grandes inondations dans les zones vulnérables du pays. "Vous pourriez penser qu'on en a trop fait", a commenté le président Ferdinand Marcos Jr lors d'un briefing. "Il n'y a rien de tel que d'en faire trop quand il s'agit de catastrophes", a-t-il ajouté.


A Lo.

Tout
TF1 Info