Canicule : la France face à une nouvelle vague de chaleur

Alerte aux orages : qu'est-ce que le "verglas d'été", dangereux pour les automobilistes ?

Annick Berger
Publié le 20 juillet 2022 à 13h08
JT Perso

Source : TF1 Info

La pluie fait son retour sur une partie de la France.
Plusieurs départements du centre-est et du nord-est sont en vigilance orange pour les orages.
Des précipitations qui peuvent s'avérer dangereuses sur la route après les fortes chaleurs.

Après la chaleur, place à la pluie. Alors que 14 départements situés dans l'est de la France sont toujours en vigilance orange canicule, Météo-France en a placé, mercredi, 16 autres en alerte pour des orages. Des territoires situés dans le centre-est et le nord-est de l'Hexagone, soit : l'Ain, le Doubs, le Jura, la Loire, la Haute-Loire, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, le Rhône, la Haute-Saône, la Savoie, la Haute-Savoie, les Vosges et le Territoire de Belfort.

Un retour de la pluie qui pourrait s'avérer dangereux pour les automobilistes. Et les pompiers du Lot ont lancé une alerte sur Twitter pour avertir contre le risque que présente le "verglas d'été".  

Une pellicule dangereuse

Le phénomène, bien moins connu que le verglas qui se crée l'hiver en raison du froid, apparaît lors de chutes de pluie après une longue période de très forte chaleur. En effet, avec l'humidité, les matières grasses comme l'huile, le carburant ou la gomme des pneus accumulées dans le bitume remontent à la surface. Cela crée ainsi une "pellicule de particules laissées par le passage des véhicules sur la route", détaille le site Météo-Contact. Une pellicule qui peut s'avérer particulièrement dangereuse, car elle diminue l'adhérence sur la route.

Bien moins visible, le verglas d'été glisse tout autant que le verglas d'hiver. Il est d'autant plus traître que ce n'est pas parce que la pluie a cessé qu'il disparaît : la pellicule glissante peut rester durant plusieurs heures sur le bitume. En cas de précipitations après une longue période de chaleur, comme c'est le cas aujourd'hui sur une partie de la France, il est donc conseillé de ralentir au volant et de bien observer la route : une surbrillance peut indiquer la présence de ce verglas d'été. À noter qu'il n'apparaît pas en cas de pluies intenses, qui vont nettoyer rapidement la route, mais en cas de précipitations plus légères, dont le volume ne permet pas d'évacuer les saletés.

Lire aussi

Comme le précise Météo-Contact, les zones les plus exposées à ce phénomène sont les grands axes routiers, "en particulier dans les zones boisées et les zones d'arrêt (stop et feux rouges, intersections)". 


Annick Berger

Tout
TF1 Info