Une perturbation active va balayer la partie nord de la France à compter de mardi soir.
Elle pourra laisser place à des pluies verglaçantes et des chutes de neige.
La dégradation devrait particulièrement toucher une large moitié nord du pays.

L'hiver n'a pas dit son dernier mot. Une dégradation particulièrement active va toucher la quasi-totalité de la France entre mardi soir et jeudi soir. Sa particularité ? Elle devrait apporter successivement de la pluie verglaçante puis de la neige, même si, à ce stade, il existe encore des incertitudes sur la localisation de ces événements. "Une perturbation arrivant de l'Océan Atlantique avec beaucoup d'humidité et beaucoup de douceur va rencontrer l'air froid présent dans le nord de la France. Ce contraste va occasionner un épisode glissant", explique à TF1info Stéphane Nedeljkovitch, prévisionniste chez MeteoNews, évoquant un type de phénomène météorologique "peu fréquent" même en plein cœur de l’hiver.

La dégradation arrivera mardi 16 janvier par l'ouest du pays. La Normandie, le nord des Pays de la Loire et le nord de la région Centre-Val de Loire, voire la Bretagne, pourraient être concernés par les pluies verglaçantes en fin de soirée avant que celles-ci ne menacent l'Île-de-France, la Picardie et la région Grand Est en seconde partie de nuit. 

Un risque de verglas "préoccupant"

"L'air froid persistera sur ces zones avec des pluies qui pourraient se poursuivre quelques heures" sur des sols gelés, prévient Stéphane Nedeljkovitch. La partie ouest de la Normandie pourrait être particulièrement touchée par l'accumulation de pluies verglaçantes, rendant la circulation dangereuse et difficile. "Le verglas va être préoccupant", met en garde Stéphane Nedeljkovitch. Par ailleurs, quelques flocons pourraient précéder la pluie sur un axe allant de la Haute-Normandie aux Vosges, indique le prévisionniste chez MeteoNews. 

Sur la partie la plus septentrionale du pays, particulièrement dans les départements du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme, la neige pourrait remporter la bataille tout au long de la journée de mercredi. "Plus on va monter vers le nord de la France et plus le risque de précipitations sous forme de neige est important", déclare Stéphane Nedeljkovitch.

Ailleurs, plus au sud, c'est la pluie - avec des précipitations importantes - qui devrait s'imposer, avec un redoux (temporaire) particulièrement rapide et marqué. Mercredi après-midi, les températures devraient en effet dépasser les 10 degrés au sud d'un axe allant de Nantes à Nancy en passant par le sud de l'Île-de-France. 

Plusieurs centimètres de neige ?

Bloquée par l'anticyclone britannique, la perturbation va ensuite faire l'inverse de ce qu'elle avait fait dans la nuit de mardi à mercredi, redescendant en direction du sud du pays dans la nuit de mercredi à jeudi. "La pluie devrait se transformer en neige en Normandie, en Île-de-France, en Champagne-Ardenne et sur la Lorraine", précise Stéphane Nedeljkovitch. Ces précipitations pourraient "laisser une couche significative de neige, avec 5 cm sur tout l'axe, et par endroits peut-être plus, cela va se jouer à peu de choses", souligne le prévisionniste. En Normandie, la couche de neige pourrait même atteindre 10 à 15 cm, précise-t-il. Jeudi, la perturbation poursuivra son chemin en direction du sud et de l'est du pays. La région Centre-Val de Loire, les Pays de la Loire, la Bourgogne-Franche-Comté et l'Alsace pourraient, elles aussi, avoir 5 cm de neige au sol. 

Les températures devraient encore baisser en fin de semaine, avec le retour de conditions anticycloniques et d'un froid sec, particulièrement dans le nord et le nord-est du pays. Des températures proches des -10 degrés sont attendues vendredi matin et samedi matin, "notamment sur les régions enneigées" dans la mesure où "la neige amplifie le rayonnement nocturne lorsque les nuits sont dégagées", explique Stéphane Nedeljkovitch.

À ce stade, Météo-France n'a pas émis de vigilance météorologique pour ce phénomène pluvio-neigeux. "Une évolution vers le niveau orange de la vigilance est très probable, surtout en ce qui concerne la journée de mercredi", indique cependant l'institut dans son bulletin de Vigilance météo national publié ce lundi à 6 heures, évoquant dans celui de 16 heures "une hausse de niveau (de la vigilance) fortement probable mercredi matin".


Julien CHABROUT

Tout
TF1 Info