Jusqu’à 30°C voire plus : la première vague de chaleur de la saison attendue à partir de lundi

Guillaume WOZNICA
Publié le 4 mai 2022 à 16h26, mis à jour le 5 mai 2022 à 8h43
JT Perso

Source : TF1 Info

Une vague de chaleur va concerner la France la semaine prochaine, alors que la sécheresse s’installe.
Le soleil s'imposera dans la plupart des régions, avec souvent de 25 à 30°C à l’ombre.
Ces conditions estivales devraient perdurer jusqu’au moins la mi-mai.

Après quatre mois consécutifs plus secs que la normale, voilà un épisode de chaleur qui ne va rien arranger à la situation sur le front de la sécheresse. Pire encore, le manque d’eau devrait s’accentuer sur la majeure partie du pays avec le retour d’un puissant anticyclone. Il s’étirera des Canaries jusqu’à l’ouest de l’Europe, garantissant alors un temps sec et de plus en plus chaud. Avec lui, c’est en effet le retour du fameux "dôme de chaleur" et de ses températures estivales, franchissant régulièrement la barre des 25°C, soit un niveau digne d’un mois de juillet. 

Un week-end printanier, une semaine prochaine estivale

Après un milieu de semaine marqué par le développement d’orages dans l’est et le sud du pays et avec un mercure de saison, les éclaircies se montreront de plus en plus généreuses. Ce sera le cas vendredi de l’Atlantique au nord-est et autour du golfe du Lion. Même chose samedi des Pyrénées à l’Alsace puis dans la plupart des régions dimanche, avec simplement un faible risque d’averses sur les Alpes et les Pyrénées en cours de journée. Les températures, en légère hausse, seront agréables et dignes d’une fin mai. Aux heures les plus chaudes, elles avoisineront les 16 à 18°C en bord de Manche, les 20 à 24°C de l’Atlantique aux régions de l’est et jusqu’à 27-28°C possibles entre le Languedoc et la Provence. 

Mais c’est en début de semaine prochaine qu’une masse d’air plus chaud va envahir le pays par le sud-ouest avec une atmosphère estivale se généralisant progressivement. Le soleil dominera ainsi partout avec quelques rares passages nuageux, notamment près de la Manche et surtout en montagne avec l’évolution diurne pouvant conduire jusqu’à l’averse, voire l’orage en fin d’après-midi. Les températures gagneront en moyenne deux degrés par jour jusqu’en milieu de semaine pour atteindre alors généralement 24 à 28°C dans les régions de la moitié nord et 25 à 32°C dans la moitié sud. 

Deux exceptions sont toutefois à signaler. D’abord, les régions méditerranéennes avec des valeurs plus basses attendues sur le littoral en raison du vent marin qui va limiter la hausse des thermomètres. Puis les côtes de la Manche où l’intensité de la chaleur devra être affinée, ces régions se situant en limite des perturbations britanniques qui, en cas de débordement, pourront, là aussi, apporter un air un peu plus frais. 

Pas de records de chaleur mais un épisode durable

Selon les derniers scénarios, ces conditions météo aux couleurs de l’été devraient se maintenir jusqu’au week-end suivant au moins, soit jusqu’à la mi-mai. D’ici là, aucune dégradation n’est prévue avec un ensoleillement toujours aussi généreux et des précipitations aux abonnées absentes. C’est donc un épisode ou une vague de chaleur qui s’annonce durable. Néanmoins, aucun record mensuel ne devrait être battu puisque son intensité sera modérée, les valeurs se situant tout de même 5 à 8°C au-dessus des normales de saison. 


Guillaume WOZNICA

Tout
TF1 Info