Une série d'orages a traversé plusieurs départements du sud-ouest, notamment le Lot-et-Garonne.
La pluie, et surtout la grêle, ont causé de très importants dégâts chez des agriculteurs.
À Monbahus, certains ont perdu leur récolte et s'inquiètent pour les années à venir.

Le ciel leur est tombé sur la tête. C'est en tout cas l'impression des habitants du Lot-et-Garonne. Le 5 mai, il n'aura fallu que quelques minutes aux pluies diluviennes et à la grêle pour ravager les champs de blé de Damien Raymond, situé à Monbahus. Au total, 60 % de sa récolte est perdue. "C'est une catastrophe, un déluge nous est tombé dessus. En un quart d’heure, on a le travail de toute l’année anéanti", regrette-t-il

Des dégâts à long terme

Des centaines de milliers de petits grêlons se sont abattus et ont fauché les épis ou les prunes, dans une autre exploitation, quelques kilomètres plus loin. Et c'est la deuxième fois en moins d'un mois. "C'est une année où l'on ne gagnera rien" déplore, dans la vidéo du 20 H de TF1,  Adrien Gaignoux, producteur de prunes à Monbahus. 

Les trombes d'eau ont également fait des dégâts à plus long terme. La pluie a raviné les champs et inondé certaines parcelles. Après deux années de gel, des épisodes de sécheresse l'été, cette fois, ce sont les orages qui viennent mettre en péril les récoltes, laissant les agriculteurs démunis face à des phénomènes météorologiques plus fréquents et plus violents.


La rédaction de TF1 TF1 | Reportage Baptiste Guenais, Thomas Chollet-Lunot, Nicolas Forestier

Tout
TF1 Info