"Un jour, la maison va partir dans la Dordogne" : les fortes pluies déclenchent une coulée de boue en Gironde

par V. F | Reportage : Alexandra Vieira et François Resbeut
Publié le 3 mars 2024 à 15h29

Source : JT 13h WE

Dans le sud-Ouest, de fortes pluies ont fragilisé les terrains ces derniers jours.
En Gironde, une commune a subi un éboulement, provoquant l'évacuation en urgence d'une dizaine de maisons.
Une équipe de TF1 s'est rendue sur place.

À Bourg-sur-Gironde, la coulée de boue s'étend sur près de 200 mètres. Après les fortes pluies de ces derniers jours, la falaise s'est effondrée et a emporté plusieurs arbres sur son chemin. Nicolas, qui s'occupe d'une maison en l'absence du propriétaire, ne peut que constater les dégâts : "Là, on voit cet amoncellement de bois qui sont dans tous les sens, en emmenant les racines, tout ce qui est sur le passage", montre-t-il dans le reportage de TF1 en tête de cet article. 

"C'est pire que l'autre fois"

Les éboulements sont fréquents sur la commune, mais jamais d'une telle ampleur. "Après avoir travaillé pendant deux ans pour essayer de reconstruire le premier dégât et se dire qu'il va falloir recommencer (...). Mais c'est pire que l'autre fois", poursuit Nicolas. Deux maisons ont été placées en péril imminent, impossible d'y habiter pour le moment. "Il faut faire des consolidations", estime-t-il, "sinon un jour, même la maison va partir dans la Dordogne".

Samedi, une dizaine de maisons ont été évacuées par précaution. Certains habitants ont pu finalement rentrer chez eux après le passage en urgence d'un expert, mais il faut rester prudent. "Toutes les maisons qui sont adossées complètement à la colline peuvent utiliser leur maison, mais n'ont pas le droit d'aller dans leur terrain qui est à l'arrière des maisons", témoigne une habitante.

Les terrains entourés d'arbres ont été épargnés, alors la mairie s'interroge. "Ça se situe à un endroit en extrémité de vigne où la végétation a été un peu bousculée. Les arbres coupés ne font pas leur office de retenir l'eau, de retenir la terre et donc ça, c'est un peu gênant", constate le maire Pierre Joly. La météo devrait être plus clémente dans les prochains jours, et permettre d'autres expertises.


V. F | Reportage : Alexandra Vieira et François Resbeut

Tout
TF1 Info