Sécheresse : 2022, une année déjà historique

Sécheresse "historique" : Elisabeth Borne active une cellule de crise

TM avec AFP
Publié le 5 août 2022 à 7h08, mis à jour le 5 août 2022 à 7h31
JT Perso

Source : Le 9h/12h

La sécheresse que traverse la France est "la plus grave jamais enregistrée", selon Matignon.
Alors que la situation devrait perdurer voire s'aggraver, la Première ministre active une cellule de crise.

Face à une "sécheresse exceptionnelle" et une "situation historique que traversent de nombreux territoires", la Première ministre Elisabeth Borne a décidé d'activer la cellule interministérielle de crise, a annoncé vendredi Matignon.

Elle se réunira dans la journée, selon une source gouvernementale. "Cette sécheresse est la plus grave jamais enregistrée dans notre pays" et "la situation pourrait perdurer sur les 15 prochains jours, voire devenir plus préoccupante encore", ajoutent les services de la Première ministre dans un communiqué.

"La sécheresse exceptionnelle que nous connaissons actuellement prive d’eau de nombreuses communes et est un drame pour nos agriculteurs, nos écosystèmes et la biodiversité". L'absence de pluie "est aggravée par l’accumulation de vagues de chaleur successives qui viennent renforcer l’évaporation et les besoins en eau", explique encore Matignon.

Lire aussi

Cette cellule doit permettre "d’assurer une remontée d’information régulière par les Préfets de département des zones les plus touchées, d’anticiper l’activation éventuelle des plans ORSEC 'eau" pour les agglomérations concernées et de coordonner les mesures de sécurité civile nécessaires (approvisionnement en eau des communes, livraison d’eau potable, etc.)", selon cette source. 

Elle assurera aussi un suivi "des impacts de cette sécheresse pour nos infrastructures de production d’énergie et de transport et pour notre secteur agricole, notamment le secteur de l’élevage".


TM avec AFP

Tout
TF1 Info