La France connaît actuellement sa quatrième vague caniculaire d'un été marqué par une sécheresse "historique".
De premières gouttes de pluie sont attendues en fin de semaine.
Permettront-elles de venir à bout de la sécheresse et des incendies ? Les explications de Météo-France pour TF1info.

Rarement la France aura autant espéré des nuages remplis de précipitations dans son ciel, au beau milieu du mois d'août. Après un mois de juillet qualifié "d'historique" par Météo-France au niveau de la sécheresse, et deux premières semaines d'août qui subissent le même sort, une accalmie se prépare. D'après le service météorologique, des orages accompagnés de pluie sont attendus sur le territoire dans les prochains jours, mettant fin à la quatrième vague de chaleur.

"Une activité orageuse se profile à partir de la nuit de samedi à dimanche", confirme Météo-France à TF1info. "Elle va se mettre en place progressivement à partir des régions du sud-ouest. Cela devrait démarrer du côté des Pyrénées, avant de remonter vers le Massif central et la Loire dans la matinée de dimanche. Ces orages vont ensuite se propager en direction du nord jusqu'au bassin parisien."

"Cette salve orageuse ne va pas résoudre le problème de la sécheresse"

Toutefois, "cette salve orageuse ne va pas résoudre le problème de la sécheresse", prévient d'emblée Météo-France. "Par endroit, il n'y aura que quelques ondées, d'autres bénéficieront de deux à cinq millimètres de pluie, et d'autres des pointes jusqu'à 40 millimètres. Les intensités seront très variables en fonction des régions."

Pour humidifier les sols et que l'eau s'y imprègne, de la pluie fine est nécessaire. Or, "au mois d'août, nous ne pouvons pas espérer des perturbations d'automne avec des pluies fines qui pénètrent lentement dans le sol", explique l'agence météorologique. "Mais cela reste un épisode bienvenu, il n'a pas plu depuis des semaines."

Attention néanmoins aux orages les plus forts, car les sols ne sont pas préparés à recevoir de la pluie à forte intensité. "Lors des périodes de sécheresse, les sols deviennent imperméables, l'eau y pénètre difficilement", poursuit Météo-France. "Les cellules orageuses les plus virulentes, où peuvent tomber jusqu'à 40 millimètres en une ou deux heures, peuvent créer des crues éclairs. Il existe alors un danger de montée subite de cours d'eau."

Les incendies ? Gare à la foudre

Outre les fortes chaleurs, le retour de la pluie pourrait également venir en aide aux milliers de pompiers mobilisés sur tout le territoire pour venir à bout des feux de forêt. "20 à 30 millimètres de pluie peuvent être salvateurs dans la lutte contre les incendies", confirme Météo-France.

Le retour de la perturbation pourrait cependant être contre-productif. "Localement, les orages seront forts, avec de la foudre et de la grêle", met en garde le service météorologique. "Une activité électrique assez marquée pourrait, au contraire, permettre aux feux de redémarrer."

La situation devrait rester similaire tout au long de la semaine prochaine. Après dimanche, "nous prévoyons toujours un temps avec des précipitations", conclut Météo-France. "Ce seront des orages, l'arrosage ne sera pas généralisé, ce sera hétérogène. Côté températures, elles ne seront plus du tout caniculaires, mais bien de saison."


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info