Tempête Megi : au moins 133 morts aux Philippines, des dizaines de disparus

Aurélie Loek
Publié le 14 avril 2022 à 11h11, mis à jour le 14 avril 2022 à 12h28
Dégâts de la tempête Megi aux Philippines, pris en photo le 14 avril 2022

Dégâts de la tempête Megi aux Philippines, pris en photo le 14 avril 2022

Source : BOBBIE ALOTA / AFP

La tempête tropicale Megi s'est abattue sur les Philippines, provoquant glissements de terrain et inondations.
Les derniers bilans officiels font état ce jeudi de 133 morts.
Des dizaines de personnes sont toujours portées disparues.

Le bilan continue de s'aggraver à mesure que les secouristes tentent de déployer leur aide sur l'archipel. Frappées par la plus forte tempête tropicale depuis le début d'année, les Philippines comptent depuis ce weekend au moins 133 morts et des dizaines de personnes toujours portées disparues.

Des opérations de secours entravées

Le typhon, appelé Megi, a provoqué des inondations et des glissements de terrain dévastateurs. Dans la province centrale de Leyte, la plus touchée, le paysage a été complètement transformé, avec des communautés d'agriculteurs et de pêcheurs détruites et des maisons balayées. 

Dans la muncipalité d'Abuyog, les secouristes ont récupéré des douzaines de corps dans un village côtier détruit par un glissement de terrain mardi. Au moins 28 personnes ont été tuées et environ 150 sont portées disparues, a déclaré à l'AFP le maire Lemuel Traya, ajoutant qu'il y avait peu d'espoir de retrouver d'autres personnes en vie. 

Les opérations de secours sont d'autant plus compliquées que la tempête se poursuit et que la boue épaisse empêche les sauveteurs d'atteindre certaines zones, où le sol est instable. "Cela ne se terminera pas de sitôt, cela pourrait durer des jours", a prévenu Lemuel Traya. Les secouristes ratissent également le littoral, des corps ayant été emportés à des kilomètres de là par les courants marins.

Lire aussi

Megi est arrivé quatre mois après qu'un super typhon a dévasté des zones entières du pays, tuant plus de 400 personnes et faisant des centaines de milliers de sans-abri. Et en 2013 le typhon Haiyan, le plus puissant ayant jamais touché terre, avait fait plus de 7300 morts ou disparus. Or de telles catastrophes pourraient se répéter aux Philippines, frappées en moyenne par 20 tempêtes par an. L'archipel est classée parmi les nations les plus vulnérables aux effets du changement climatique.


Aurélie Loek

Tout
TF1 Info