Violents orages et énormes grêlons... un début d'été marqué par les intempéries

Après l'orage de grêle, les Eurockéennes ont du mal à rouvrir

Publié le 1 juillet 2022 à 20h05, mis à jour le 1 juillet 2022 à 22h10
JT Perso

Source : JT 20h WE

À Belfort, 24 heures après les orages du jeudi 30 juin, les festivaliers des Eurockéennes sont encore secoués par le déluge qui s'est abattu sur eux. Les campeurs ont essayé de faire sécher leurs affaires.

Il aura suffi d'un quart d'heure pour plonger un camping de festival dans le K.O. Encore ce vendredi matin, des arbres arrachés gisaient au sol, des dizaines de tentes envolées et écrasées par la force du vent. Des amies peinent à réaliser la violence de l'orage. "Quand on a mis la tête en dehors de la tente et quand on a vu le nombre d'arbres qui étaient tombés, on s'est vraiment dit qu'on avait eu de la chance", dit l'une d'entre elles.

Il est 16h30, jeudi 30 juin, quand l'orage frappe le festival des Eurockéennes à Belfort. De violentes bourrasques accompagnées de grêle déferlent sur le site. Un pilonne s'effondre. Sept personnes sont blessées dont une gravement, encore hospitalisée ce vendredi soir.

Le festival venait d'ouvrir ses portes. Au total, 4 000 personnes étaient présentes. Beaucoup ont reçu des impacts de grêle, comme Sébastien. "C'est la grêle qui est tombée sur la tente que je tenais. Je la tenais pour qu'elle ne s'affaisse pas et parce qu'on avait les affaires aussi. J'ai tout pris dans le dos", a-t-il affirmé. Après une nuit pluvieuse dans des tentes humides, ce groupe d'amis compte profiter du retour du soleil. La suite dans le reportage en tête de cet article.

T F1 | Reportage E. Payrô, T. Gathy


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info