Au cœur des régions

Après le gel, les maraîchers sous l'eau en Moselle

Publié le 24 mai 2021 à 13h05, mis à jour le 24 mai 2021 à 14h45
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPORTAGE - S'il y en a qui souffrent vraiment de ce printemps morose, ce sont les maraîchers. En Moselle, toutes ces pluies les empêchent de planter.

Les quelques rayons de soleil présents ce lundi matin n'y ont rien changé. Depuis deux semaines, c'est le même constat pour Vincent Neveux, maraîcher à Norroy-le-Veneur. Avec les carottes et les salades, les serres sont pleines. Impossible de planter quoi que ce soit dans les champs. Le retard s'accumule. "Il faut deux jours de beau temps pour que la terre soit suffisamment sèche en profondeur. À un moment donné, les légumes vont se retrouver en même temps, en gros volume, sur les étals", souligne-t-il en redoutant que cela entraîne une baisse de prix. 

Près de 4000 plants sont déjà stockés. Le temps presse. Pour éviter de les perdre, Vincent a dû trouver une stratégie. Il les a mis à l'ombre et au frais pour qu'ils ne poussent pas trop vite.

À Peltre, à quelques kilomètres de là, la récolte de fraises a trois semaines de retard. Les gourmands doivent prendre leur mal en patience. Le manque de soleil et le froid bousculent le calendrier et la saveur de ces fruits. "On s'inquiète du soleil qui ne vient pas. Déjà, les premières, on sent qu'elles ont moins de sucre et moins de parfum", confie Vincent Tillement, maraîcher.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info