"Ça commence à faire beaucoup" : le désarroi des victimes des inondations à répétition en Saône-et-Loire

par La rédaction de TF1 | Reportage : Séverine Agi, Christophe Busine, Eric Nappi
Publié le 3 avril 2024 à 10h02

Source : JT 20h Semaine

En Saône-et-Loire, la rivière Arroux est en crue, trois semaines après être déjà sortie de son lit.
Plusieurs communes se retrouvent à nouveau sous les eaux.
Les habitants sont accablés et, pour certains, désespérés.

Des centaines de maisons sont cernées par les eaux pour la deuxième fois en seulement trois semaines. "Ça commence à faire beaucoup pour les habitants : déménager, nettoyer, enlever l'eau... Ils viennent de finir et il faut qu'ils recommencent", explique le maire  de Rigny-sur Arroux, Patrice Bernard.  À Toulon-sur-Arroux, Jean-Louis nous montre les dégâts. Tout son mobilier est noyé sous 60 centimètres d’eau. Vingt kilomètres plus loin, c'est le même constat dans la commune de Rigny-sur-Arroux, que nous avons du mal à rejoindre, tant les routes sont inondées.

C’est l'impression de revivre la crue du 11 mars dernier, mais en pire cette fois-ci. L’eau est montée si vite que Christian, éleveur, n'a pas pu mettre toutes ses bêtes à l’abri. Onze d'entre elles se sont noyées lundi. À la tristesse, s’ajoute l’incompréhension.

Méline est devenue propriétaire d’une maison en février dernier, aujourd’hui, elle est inquiète de voir son jardin submergé et craint un nouvel épisode. Malgré la décrue observée mardi en fin d’après-midi, les habitants restent vigilants. La commune, quant à elle, va relancer sa demande pour faire reconnaître l’état de catastrophe naturelle.


La rédaction de TF1 | Reportage : Séverine Agi, Christophe Busine, Eric Nappi

Tout
TF1 Info