Vague de chaleur : la France face à une canicule précoce en 2022

Chaleur et travail : une journée éprouvante

TF1 | Reportage N. Hesse, R. Humez.
Publié le 18 mai 2022 à 20h04, mis à jour le 19 mai 2022 à 18h05
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Avec les fortes températures, il est beaucoup plus difficile de travailler en plein air ou en intérieur.
À Rennes, les livreurs, les couvreurs, les employés de pressing ont eu bien du mal à traverser cette journée.

Il a fait 28°C cet après-midi dans les rues de Rennes, et 30°C hier. Ces températures sont inhabituelles dans la capitale bretonne en cette saison. La chaleur surprend les habitants et les professionnels. Dans un pressing visité par nos journalistes, la chaleur est accentuée par l'usage des fers à repasser. Et même les ventilateurs ont du mal à rafraîchir l'atmosphère.

Pour les artisans, comme les couvreurs, la situation est également difficile. Les toitures sont brûlantes. Pascal Dehoux, couvreur à La Chapelle-des-Fougeretz, boit jusqu'à trois litres d'eau par jour. Avec ses trente ans d'expérience, il est surpris par ces fortes chaleurs. Pour éviter les malaises, son entreprise a pris des précautions. Hydratation obligatoire, démarrage des chantiers le matin à 7 heures, et fin au milieu de l'après-midi. Des mesures qui interviennent généralement fin juin.

C'est compliqué aussi pour les livreurs. Avec plus de 600 kilos de charge pour Jérémie Verchère, même avec l'assistance électrique, pédaler devient une épreuve. Ce livreur nous avoue que "les efforts sont un peu plus difficiles". Chaque livreur dispose de bouteilles d'eau et doit faire des pauses. La direction anticipe des aménagements si cette situation devait persister. Demain, à Rennes, les températures devraient baisser. Quelques gouttes de pluie sont attendues.


TF1 | Reportage N. Hesse, R. Humez.

Tout
TF1 Info