Le WE

Comment expliquer la longueur des épisodes orageux ?

Publié le 24 juin 2022 à 20h08, mis à jour le 24 juin 2022 à 22h38
JT Perso

Source : JT 20h WE

Ce mois de juin 2022, on a battu un record du nombre d'impacts de foudre. Exactement, il y en a eu 180 000 ces trois dernières semaines. C’est du jamais-vu. Comment expliquer la longueur de cet épisode orageux ?

C’est assez simple à comprendre. Prenons une situation habituelle pour l’expliquer. C'est-à-dire, avec de l’air très chaud, on connaît ça, ça chauffe. Et au bout d’un moment, on se dit : ça va tourner à l’orage. Effectivement, de l’air un peu plus froid arrive par l’Ouest. Cet air froid est beaucoup plus puissant que l’air chaud. On a donc l’activité orageuse qui se déploie. Mais très rapidement, cet air froid va repousser l’ensemble. Et d’ailleurs, cet épisode d’orage dure en général une journée.

Dans ce cas-ci, c’est totalement différent. On retrouvé effectivement de l’air très chaud, particulièrement chaud. On se rappelle qu’on a eu des températures qui ont pu atteindre les 40 degrés. Qui a eu donc une grosse épaisseur. Et quand l’air froid est arrivé, il n’a pas réussi à le repousser. C’est donc ce conflit, qui s’est traduit par ces épisodes d'orage, qui a duré huit, neuf jours. Il a fallu au moins dix jours pour que l’air froid parvienne à rejeter cet air très chaud. Et on a eu donc ces impacts de foudre avec ce record pour le mois de juin.

Et si on regarde un orage d’un peu plus près. Rappelons-nous qu’il y avait eu 40 degrés de chaleur, 20 degrés d’air froid. Ce qui veut dire qu’il y avait eu un conflit énorme, comme on a rarement. Dans cet orage, on a donc une circulation qui a été très active, notamment dans la partie descendante. Cet air froid s'accompagne parfois de grêlons atteignant une balle de tennis. Voilà pourquoi on a eu un épisode aussi intense et aussi nombreux en matière d’impacts.

TF1 | Plateau L. Bodin


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info