À Oloron-Sainte-Marie dans les Pyrénées atlantiques, le pic de la crue a été atteint cet après-midi vers 17h. Une montée des eaux surveillée avec anxiété par les habitants.

Toute la journée, le gave d'Oloron est resté sous haute surveillance. Depuis 24h, il menaçait de sortir de son lit. Le niveau est monté si brutalement que les habitants ont été surpris par l'ampleur de la crue. Le pic a été atteint en fin d'après-midi. Aucun dégât n'est à déplorer ce soir dans le secteur d'Oloron-Sainte-Marie. Mais ici, les niveaux ont légèrement dépassé ceux déjà connus il y a tout juste un mois. “Incroyable. Jamais vu comme ça. Ça me donne des frissons”. “Impressionnant la force de l'eau et le bruit aussi, les troncs que ça charrie. Normalement, on peut se promener tranquillement le long du gave, c'est loin d'être le cas aujourd'hui”.

Par endroits dans le département, l'équivalent de près de deux mois de pluie est tombé en deux jours. Des axes routiers ont été fermés à la circulation, obligeant les automobilistes à rebrousser chemin. “Là, je dois passer de l'autre côté du gave pour aller travailler voilà. Je vais être obligée de chercher en chemin et faire tout le temps des tours”. Plus en amont dans le village de Bedous, un torrent déchaîné n'a cessé de déferler, juste sous les fenêtres de Liberto Gimenez. Toute la journée, il a scruté avec attention la montée des eaux. “C'est très impressionnant, c'est la deuxième fois en un mois parce qu'il y a eu déjà une montée au mois de décembre et là maintenant encore. C'est quand même assez rare qu'il y en ait deux d'affilée”.

Dans le Béarn, si la situation semble désormais maîtrisée, les autorités resteront mobilisées toute la nuit.

TF1 | Reportage G. Ployé, F. Resbeut, V. David, J. Gardet


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info