Tempête Alex : la désolation dans les Alpes-Maritimes

"En un instant, elle est partie à l'eau avec ses occupants" : le récit du drame de la maison emportée par les eaux à Saint-Martin-Vésubie

La rédaction de LCI
Publié le 3 octobre 2020 à 12h16, mis à jour le 3 octobre 2020 à 22h59
JT Perso

Source : TF1 Info

DRAME - Dans la vallée de Vésubie, les pluies diluviennes de la tempête Alex ont grossi les cours d'eau et provoqué de nombreux dégâts : un couple d'octogénaires, piégés dans leur maison, ont été emportés par les flots.

Une scène "totalement apocalyptique" et des souvenirs qui le hanteront longtemps. A Saint-Martin-Vésubie, Grégory Leclerc a assisté, impuissant, à l'effondrement de cette habitation emportée par le cours d'eau, gonflé par de fortes pluies et sortis de leur lit. 

"J'étais derrière une voiture de pompiers, qui a été arrêtée par une personne s'inquiétant pour un couple plus bas dans la vallée" à Roquebillière, nous raconte le journaliste de Nice-Matin, ce samedi 3 octobre, au lendemain des événements. "On est allé voir, et c'était cataclysmique".

Les sapeurs-pompiers ont envisagé toutes les solutions

Un couple d'octogénaires est bloqué dans leur maison "posée au milieu de ce qui est habituellement une rivière et qui était devenu un fleuve bouillonnant, grondant, avec des vagues qui bousculaient littéralement la maison, d'une violence incroyable", raconte celui qui a posté sur les réseaux sociaux la vidéo qui a capté le drame. "Ils s'étaient réfugiés à l'étage, on distinguait à peine leur silhouette" et la lueur d'une petite lumière blanche qu'ils agitent pour attirer l'attention des secours.

Lire aussi

"Le pompier à coté de moi leur a répondu, mais la situation était catastrophique", continue le reporter, qui a filmé la scène. "La maison était au milieu des flots", entourée par de forts courants. Alors que la situation s'aggrave, un hélicoptère a été demandé par les sapeurs pompiers "qui ont fait tout ce qu'ils pouvaient", insiste Gregory Leclerc. "Malheureusement il y avait trop de nuages pour qu'ils puissent accéder à la zone". Aucune voie terrestre n'est possible, l'accès étant trop dangereux pour les secouristes.

La maison a été entièrement emportée par le courant

"Au bout d'une heure et demie, on a entendu un déchirement, on a compris que la maison cédait, et en un instant elle est partie à l'eau avec ses deux occupants", rapporte le journaliste ce samedi, avec beaucoup d'émotion. "Elle a été pulvérisée d'un coup, dix secondes après il ne restait que la dalle des fondations". 

Les occupants figurent parmi les huit disparus que recherchent activement les secours. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info