Éboulements en série : Dordogne, Savoie... comment expliquer leur multiplication ?

par La rédaction de TF1 Reportage Jeanne Quancard, Yael Chambon, Nicolas Forestier
Publié le 5 février 2024 à 11h38

Source : JT 20h WE

En Dordogne, d'énormes rochers se sont brutalement effondrés ce vendredi à quelques mètres d'habitations.
Le phénomène est loin d'être isolé avec plusieurs précédents au cours des seuls derniers mois.
Il est directement lié au dérèglement climatique.

À Excideuil, 2.000 mètres cubes de gravats se sont effondrés vendredi en début de soirée, soit l'équivalent d'un chargement d'une vingtaine de camions. L'effondrement de ces immenses blocs de roche a marqué tout le voisinage. "La terre a vibré comme si c'était un tremblement de terre", témoigne dans le reportage en tête de cet article, un riverain, avant d'ajouter : "c'est hyper impressionnant". Une autre habitante abonde : "c'est inquiétant"

Mais le phénomène est malheureusement loin d'être isolé. Depuis plusieurs mois en effet, des scènes d'éboulements  comme celle qui vient de se produire en Dordogne se répètent, à l'image de celui qui s'est produit en Savoie en août dernier, dans la vallée de la Maurienne. Ailleurs, comme en Normandie, des falaises se fissurent suscitant aussi l'inquiétude. Mais comment expliquer cette multiplication ? 

Les intempéries en cause

Les écarts météorologiques sont en grande partie responsables des récents épisodes en série. Après des périodes de sécheresse intense, le gel s'est installé, et des fortes précipitations se sont abattues aussi. La pluie s'est alors infiltrée dans la roche rendant vulnérables les parois. 

"On sait que le changement climatique va provoquer des successions de tempête, de période de fortes précipitations. Ça va pouvoir faire aussi des périodes de grosse sécheresse. Donc, des phénomènes météo plus intenses qui, du coup, vont effectivement provoquer des éboulements", explique Jean-Philippe Jarrin, ingénieur géotechnique, spécialiste des risques naturels.

Dans ce contexte, des scientifiques anticipent un déplacement inévitable de la population dans certaines régions.


La rédaction de TF1 Reportage Jeanne Quancard, Yael Chambon, Nicolas Forestier

Tout
TF1 Info