"La cuisine, elle est morte" : le désespoir des sinistrés face aux crues en Saône-et-Loire

par La rédaction de TF1 | Reportage : Christophe Buisine, Brice Gereys
Publié le 2 avril 2024 à 15h23, mis à jour le 2 avril 2024 à 15h34

Source : JT 13h Semaine

Le département de la Saône-et-Loire est en alerte rouge pour crues.
Une trentaine de communes sont particulièrement touchées.
Pour les sinistrés, c'est du jamais-vu.

De l'eau à perte de vue. La rivière Arroux est sortie de son lit. Dans ce quartier de Toulon-sur-Arroux, près d'une centaine de maisons ont les pieds dans l'eau. Jean-Louis ne peut que constater les dégâts. Il y a encore 60 cm d'eau au rez-de-chaussée de sa maison. La crue a débuté lundi en fin d'après-midi. Tout s'est passé tellement vite, qu'il a été impossible de lutter. "La cuisine, elle est morte. Ca fait mal", confie-t-il en constatant les dégâts.

Eric, lui, a choisi de ne pas quitter son habitation. Il s'est réfugié à l'étage et doit quand même redescendre régulièrement. Les pompiers effectuent des opérations de reconnaissance. Ils ont évacué une dizaine de personnes, relogées dans leur famille ou chez des amis. C'est le cas de Jacques, qui a préféré ne prendre aucun risque.

Toulon-sur-Arroux avait déjà partiellement été inondé il y a trois semaines. L'histoire se répète, mais surtout, empire. Il faut remonter loin pour retrouver une crue de cette ampleur, certains estimant qu'on n'est "pas loin de la crue de 1910". Même si les habitants avaient été informés de l'imminence de cette crue, son intensité reste une surprise.


La rédaction de TF1 | Reportage : Christophe Buisine, Brice Gereys

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info