Le 20h

La France a connu sa nuit la plus froide depuis 1947 pour un mois d’avril : quelles conséquences ?

TF1 | Reportage A. Barth, C. Blampain, C. Paredes, S. Agi
Publié le 4 avril 2022 à 20h04
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

En France, il n'avait jamais fait aussi froid un mois d'avril depuis 75 ans, -9 °C la nuit dernière.
Les précautions prises par les viticulteurs et les producteurs de fruits ont-elles été suffisantes ?

Stéphane Jay cultive des poires Williams. Toute la nuit, il a tenté de protéger ses 7 hectares de vergers en allumant des feux. Mais cet après-midi, le constat est amer. "On voit bien que le cœur est marron au bout du cutter. Et ça, c'est significatif du gel. Et donc, c'est un fruit qui tombera", se désole le producteur de poires en Isère, sollicité dans le sujet en tête de cet article.

Ces fleurs n'ont pas résisté aux températures glaciales. Il faisait -4 °C en Isère et déjà des pertes estimées à 50% de sa production. "On est inquiet. Ça fait 6 ans qu'on a des années très compliquées. On a gelé 5 fois sur les 6 dernières années. Donc, c'est vrai qu'il y a une certaine lassitude", déplore-t-il.

À 400 km dans la Creuse, les dégâts sont aussi considérables. Il fait pas moins de -8,5 °C au milieu des pommiers du Domaine Trouillet la nuit dernière. Deux tiers des bourgeons ont gelé. Et cela devait coûter très cher à ce producteur. "Sincèrement, si on se base sur la nuit dernière, on a des pertes à 45 000 euros sur un verger de 4,5 hectares", indique William Trouillet, viticulteur.

Depuis 1947, jamais il n'avait fait aussi froid au mois d'avril. Le record a été battu à Mourmelon avec -9,3 °C ou à Vannes - 3,2 °C. Un froid polaire qu'attendaient les viticulteurs de Saône-et-Loire. La prévision météo annonçait -4 °C. Ils sont nombreux à avoir essayé de réchauffer leurs vignes grâce à des bougies. Un autre vigneron n'a pas eu besoin de les allumer. La température était plus clémente que prévu.

Lire aussi

Selon Météo France, cet épisode de gel était le dernier de la saison. Les agriculteurs espèrent que ces prévisions se vérifieront.


TF1 | Reportage A. Barth, C. Blampain, C. Paredes, S. Agi

Tout
TF1 Info