Le 13H

VIDÉO - Clap de fin pour les (presque) bénévoles de Météo-France

TF1 | Reportage : G. Charnay, E. Nappi
Publié le 18 janvier 2022 à 13h19, mis à jour le 18 janvier 2022 à 18h28
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPORTAGE - Pendant des décennies, des bénévoles ont collecté des données pour Météo-France directement depuis leur jardin. Mais ils sont désormais peu à peu remplacés par des stations de mesures automatisées.

Peu importe la couleur du ciel, dès les premières lueurs, il vous livrera son bulletin : la hauteur de neige, la quantité de pluie, la température... La météo est une passion depuis 40 ans pour Michel Boureille. Pour l'assouvir, il n'a d'ailleurs pris quasiment aucun jour de vacances. 

"On parle de sécheresse, de coup de vent, de grand froid. Mais tout passe par la météo. C'est à nous de nous adapter à la météo", lance-t-il. Ces précieuses données, le météorologue amateur les transmet à Météo-France moyennant 25 centimes d'euro par jour.

2300 observateurs

Michel est l'un des 2300 observateurs du territoire dont la mission prend fin. Ils seront remplacés par une station automatique, qui elle, travaille toute la journée. À quelques kilomètres, Annie Ranchoux passe aussi la main à un automate après 37 ans de relevés météorologiques. Avec forcément un brin de nostalgie. 

Vous comprendrez donc pourquoi ces anges gardiens du climat continueront malgré tout à relever leur pluviomètre, scruter leurs thermomètres. Et si les machines venaient à tomber en panne, tous se tiennent prêts à reprendre du service.


TF1 | Reportage : G. Charnay, E. Nappi

Tout
TF1 Info