Manque de neige : les stations de ski en difficulté

TF1 | Reportage Yannis Matisse, Frédéric Marchand
Publié le 26 décembre 2022 à 14h54

Source : JT 13h Semaine

Le redoux de ces derniers jours oblige des stations de ski à fermer tout ou partie de leur domaine.
Comment les vacanciers et professionnels s'adaptent à cette situation ?
Reportage dans la Vallée du Giffre en Haute-Savoie, où le manque de neige se fait sentir.

À 800 mètres d'altitude, les remontées mécaniques restent à l'arrêt depuis le début de la saison. Au pied des pistes de Sixt-Fer-à-Cheval (Haute-Savoie), Frédérique Jacquier scrute la météo ce lundi matin. Verdict : "Il va faire très beau, même trop chaud". Dans sa boutique de location de ski, elle s'attend à perdre 30 à 40% de son chiffre d'affaires. Alors, elle mise sur la vente de vêtements.

"S'adapter", le maître-mot

Dans la station voisine de Morillon, nous avons bien trouvé quelques skieurs. "On profite tant qu'on peut. Là, on ne sait pas, peut-être que ça ne retombera pas pendant quelques semaines. On va y aller aujourd'hui mais ça a l'air assez mauvais", juge un vacancier, dans le reportage en tête de cet article. Le programme de mardi est déjà défini. "soit des jeux de société, soit des jeux vidéos", sourit un tout jeune skieur. "S'adapter", c'est le maître-mot de toutes les stations.

Pour trouver de la neige, nous sommes montés à 1 600 mètres d'altitude au col de Joux Plane. Là-bas, une famille part se promener en raquettes. "On vient ici pour les vacances à la neige mais on sait très bien que la fin décembre est une période un peu incertaine au niveau de l'enneigement, donc on s'adapte. On a le grand air, cela nous satisfait pleinement", affirme le père de famille.

Leur guide ne s'inquiète pas. Des conditions printanières, il en a déjà connu à cette période. "On avait prévu des repas dans l'igloo, ce sera pour plus tard mais on peut le remplacer par un tipi, on y mange la fondue dedans, c'est tout aussi sympa, avance-t-il.  Il va s'en doute falloir s'y habituer, l'avenir de la saison se trouve entre les mains de la météo.


TF1 | Reportage Yannis Matisse, Frédéric Marchand

Tout
TF1 Info