De Lille à Bastia, en passant par le sud-est de la France, ce vendredi n'est que le point d'orgue du retour de l'été sous des températures caniculaires. À Durban-Corbières dans l'Aude sous un soleil de plomb, nous avons passé 24 heures suffoquant.

Presque midi, le soleil est à son zénith. Durban-Corbières est à l'arrêt. La commune est capitonnée derrière des volets fermés, une étuve, où l'on ne trouve aucun promeneur, aussi rare que les coins de fraîcheur. Les seuls habitants que l'on croise sont ceux qui travaillent et risquent l'insolation. " Actuellement, je suis en train de rénover une toiture. Le soleil, il cogne vraiment fort. Il faut savoir s'arrêter avant qu'il ne soit trop tard", témoigne l'un d'eux.

Un coup d'oeil au thermomètre suffit à comprendre qu'il fait jusqu'à 37 degrés à l'ombre. "On a vu la terrasse ombragée, pas beaucoup de monde et tout, on se dit : on va se poser, on va se rafraîchir un petit peu, ça va nous faire du bien. C'est fondamental, il faut s'hydrater", raconte un client du bar-brasserie Chez Prano. Ce bar est quasiment le seul coin d'ombre de la ville. "On fait des 16 - 17 heures par jour, c'est super compliqué quand il fait très chaud, notamment pendant le service. On sait qu'à une certaine période, la canicule est là et d'année en année ça va sûrement augmenter", constate le propriétaire Alexis Pranovi.

Donc la ville, confrontée à la sécheresse de plus en plus régulièrement, a pris des mesures radicales. La rivière est à sec et la chaleur n'arrange rien. À 14h32, nous avons rendez-vous avec Pascal Schindler, élu référent technique de la mairie de Durban-Corbières, qui nous emmène chez lui. "Vous voyez, on vit dans le noir de manière à ce que le soleil n'entre pas dans la pièce et nous chauffe", indique-t-il. L'eau a été coupée la nuit et la journée de 14 à 18h. Les habitants en sont réduits à stocker des bidons. "C'est primordial parce qu'après, on arrive à des niveaux très bas de réserves et il nous faut quand même une réserve suffisante en cas d'incendie", explique-t-il.

Presque 18h, bientôt l'heure de lever les restrictions. Forte heureusement pour le camping municipal qui n'avait que le système D pour se rafraîchir en cette journée de canicule.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info