La neige a fondu avec les rebonds des températures.
Nous avons gagné en quelques jours une quinzaine de degrés.

Même les canards n'y comprennent plus rien. Finis le temps où leurs pattes se transformaient en patins à glace. Le redoux a eu raison de l'étang de Woippy (Moselle), 12 °C au thermomètre ce mardi après-midi contre -19 °C pendant le week-end. 

Les habitants sont, eux aussi, perdus. "On a l'habitude des hivers enneigés. La neige, le froid et là le redoux, on n'a pas trop l'habitude", lance une habitante. "C'est dommage, parce qu'on était à une semaine de Noël. On aurait bien voulu passer Noël avec la neige", a ajouté un homme. Pourtant, il y a seulement deux jours, l'étang était complètement gelé. Avec 10 cm de glace, l'endroit était devenu le paradis des hockeyeurs.

Même redoux spectaculaire du côté de Strasbourg, où le thermomètre a grimpé en 48 heures de -13 °C à 11 °C. Cette hausse subite des températures se voit clairement sur les cartes météo. La masse froide venue de Russie est désormais chassée par une masse chaude et pluvieuse venue du sud. Le phénomène n'est pas rare, mais la douceur actuelle marque les esprits. 

"A cette époque de l'année, il nous arrive souvent d'être dans de l'air froid qui provient de Sibérie. Et puis, il nous arrive aussi d'avoir des périodes extrêmement douces. Alors, c'est vrai que là les températures sont particulièrement élevées puisque ce sera un Noël au balcon avec 5 °C à peu près au-dessus des normales de saison", a expliqué Évelyne Dhéliat.

À Biarritz, aussi, les températures sont renversantes. 18 °C aujourd'hui, tout juste si maillot de bain et espadrille n'étaient pas de retour. Noël devrait être l'un des plus doux de ces 70 dernières années.


TF1 | Reportage G. Brenier, E. Castaing

Tout
TF1 Info