La barre des 40°C a été dépassée en Corse ainsi que dans le Var, à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume notamment.
À Lyon, il faisait 36°C ce mardi.
Ces températures contrastent avec celles qui règnent dans le nord du pays, 22°C à Brest ou encore 26°C à Caen.

Loin de l'étuve, dans une eau à 18°C. Il n'y a pas de vague de chaleur ici : la plage de Malo-les-Bains, dans le Nord, fait figure de havre de paix. Personne ne se cache du soleil, le sable ne brûle pas, les habitués sont aux anges. "Il y a cette petite fraîcheur qui fait qu'on est bien quoi", se réjouit une vacancière. Conséquence logique, le Nord attire les habitants d'autres régions désormais. 

Un contraste étonnant, mais qui s'explique

Comment expliquer cette exception ? Des dépressions venues de Norvège et de Grande-Bretagne repoussent la vague de chaleur venue du sud. Le phénomène pourrait durer au moins jusqu'en fin de semaine. Pour Météo-France, il n'y a rien d'exceptionnel, c'est le contraste avec le reste du pays qui surprend.

Il fait très frais en Normandie. Ici à Caen, 13°C maximum. Il faut donc ressortir les vestes, les pulls légers ou bien ne pas rester à l'ombre. L'année 2022, à la même époque, il faisait 32°C en Normandie et dans les Hauts-de-France. Pour l'instant, personne ne sait si la fraîcheur va persister sur les côtes de la Manche.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Benoit Christal, Zack Ajili

Tout
TF1 Info