Le 20h

Météo : pourquoi cet été 2021 est le pire depuis sept ans

Publié le 1 septembre 2021 à 20h10, mis à jour le 1 septembre 2021 à 22h07
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Vous l'avez sans doute constaté si vous étiez en vacances. L'été a été pluvieux, humide et frais dans certaines régions. Les mois de juin, juillet et août ont été les plus maussades depuis sept ans, avec plus 23% de pluies en moyenne. Explications.

Le soleil qui éclaire ce mercredi le pays vous donne sans doute le sourire, mais doit aussi énerver un peu ceux qui ont passé leurs vacances sous la pluie. “Je pense qu’on n’a pas eu d’été, il fait très très moche”. “Pluvieux, désagréable, il faisait froid tout le temps et gris”, disent-ils. La température moyenne n'a pas dépassé les 25°, contre 28 l'année dernière. Ce n’est pas si mal, mais il ne s'agit que d'une moyenne. Pourtant à Auch, dans le Gers, record de fraîcheur de l'été : 16,5° C le 31 juillet. En Normandie, en Bretagne et sur toute la côte atlantique, il fallait souvent des pulls et des cirés pour se rendre sur la plage. L'été 2021 a été le moins chaud depuis 2014 et le plus arrosé aussi.

Entre le premier juin et le 30 août, Météo France a enregistré des précipitations record : plus 36% à Lille, plus 20% à Caen, plus 29% à Bordeaux, plus 30% à Paris et plus 77% à Strasbourg. Seule la côte méditerranéenne a été épargnée. L'anticyclone des Açores, qui habituellement protège la France, avait quitté l’Hexagone. “Il était vraiment aux abonnés absents et il a été remplacé par ces fameuses gouttes froides. Ce sont des perturbations qui arrivent avec de l'air froid en altitude sur de l'air chaud en basse couche. Et plus l'amplitude thermique est importante entre ces deux masses d'air, plus les pluies sont fortes”, explique Évelyne Dhéliat, responsable du service météo chez TF1 et LCI.

Du coup, les habitudes estivales ont changé. “Moi par exemple aujourd'hui, j'ai mis une robe, j'ai mis des collants, parce que je me dis : ‘il va peut-être pleuvoir’”. Et pour les repas, les Français ont délaissé le barbecue. “On a vendu de pot-au-feu en plein mois d'août, donc ça, c'est un plat d'hiver”. Les bouchers ne sont pas les seuls à afficher une mine aussi grise que le ciel. Que dire des glaciers ? Petite consolation, les spécialistes nous annoncent un bel automne chaud et ensoleillé.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info