Alors que la France traverse un épisode de grande fraicheur, les viticulteurs sont confrontés au gel.
Cette nuit du 22 au 23 avril a effectivement été la plus froide de la semaine.
Les professionnels ont donc déployé différentes solutions pour protéger leurs cultures.

Face à la nuit la plus froide de cet épisode de fraicheur qui touche actuellement la France, les viticulteurs étaient prêts. Alors que les températures ont atteint des valeurs négatives, notamment à Chaumont, dans la Haute-Marne, où il a fait -5,2°C ou encore à Montluçon (Allier) où on atteint les -2°C, certains professionnels ont allumé des bougies pour éviter que les premiers bourgeons de leurs vignes ne gèlent.

Des cultures protégées

"Si les températures viennent à baisser trop bas, vous allez brûler ces parties végétales et donc vous n'aurez pas de récolte à ramasser au mois de septembre", justifie Romain Chevrolat, responsable technique du domaine Laroche, à Chablis dans l'Yonne. Lui, comme une partie de son équipe, a surveillé toute la nuit les températures et s'est décidé à allumer ses 1500 bougies à 4 heures ce matin, alors que le thermomètre affichait 0°C.

Dans le Saumurois, à Saint-Cyr-en-Bourg, il a fait -1,5°C à 3 h 00, dans la nuit du 22 au 23 avril. Une température qui a justifié le démarrage des 20 tours anti-gel que plusieurs professionnels ont installé sur leur propriété. "Elles fonctionnent très bien. Depuis qu'on a investi, on n'a pas perdu de récolte. Et surtout, l'avantage, c'est que ça a permis de mutualiser, de diminuer le coût, en partageant entre tous les vignerons qui sont protégés", souligne Guillayme Le Lay, viticulteur sur place.

Météo France a rapporté que l'indicateur thermique national des minimales a atteint environ 2,6 °C ce mardi 23 avril, une valeur très proche de celle relevée lundi. Malgré un épisode de froid qualifié de "peu banal" par Météo France, l'institut souligne que la "valeur qui ne revêt pas de caractère remarquable, à l'échelle nationale", avec des températures bien plus basses relevées à la même période les années précédentes (2021, 2017 ou encore 2001).


A. Lo.

Tout
TF1 Info