VIDÉO - Alerte aux orages : un phénomène rare au mois de mars

par La rédaction de TF1info | Reportage Yann Hovine, Stacy Petit
Publié le 14 mars 2023 à 8h59, mis à jour le 14 mars 2023 à 11h39

Source : JT 20h Semaine

Ce mardi, 28 départements sont placés en vigilance orange aux orages, selon les prévisions de Météo-France.
Des orages similaires à ceux de l'été.
Un phénomène météo rare dû en grande partie aux températures exceptionnellement élevées.

Sortir la crème solaire et le parapluie presque en même temps n'est pas courant, surtout en mars. La chaleur et l'humidité sont les deux principaux facteurs pour déclencher un orage. Du nord-est au sud-ouest, les températures sont exceptionnellement hautes en ce début de semaine. Lundi après-midi, 22,7 °C ont été mesurés à Strasbourg, 24 °C à Vichy, plus de 25 °C à Grenoble, jusqu'à 27,5 °C à Mont-de-Marsan, quasiment aussi autant à Toulouse. Un jardinier sollicité dans le reportage de TF1 ci-dessus n'en revient pas. "On a l'habitude d'avoir la chaleur, mais pas à cette heure-ci. Ce matin, il avait un peu gelé. Et après, vous vous rendez compte, il y a 25 °C de différence entre ce matin et maintenant", constate-t-il.

À 18 heures, le ciel a très vite changé, comme en Côte-d'Or, et sur une grande partie de la France. Ce sont les mêmes orages qu'en été. Le soleil chauffe le sol. L'air chaud et humide s'élève en altitude et rencontre une masse froide, ce qui fabrique les cumulonimbus.

Ce sont des nuages orageux, parfois très violents, à ne pas confondre avec les fameuses giboulées. "Les giboulées, c'est le même principe dans le sens où c'est un temps instable. Sauf qu'il n'y a pas autant d'air chaud. Ça donne aussi des averses, mais pas des orages d'été comme on peut le voir aujourd'hui", explique Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France. Si prochainement les températures baissent, des orages de grêle ne sont pas à exclure non plus.


La rédaction de TF1info | Reportage Yann Hovine, Stacy Petit

Tout
TF1 Info