Bilan dramatique après de violents orages en Corse

VIDÉO - Orages en Corse : secourus en mer, ils racontent leur calvaire

V. Fauroux - Reportage vidéo : Sophie Chevellereau, Kevin Berg et Nicolas Vallon
Publié le 19 août 2022 à 13h44, mis à jour le 19 août 2022 à 13h59
JT Perso

Source : TF1 Info

Certains vacanciers étaient en mer quand l'orage est arrivé sur l'île de Beauté.
Selon un communiqué de la préfecture maritime, 125 opérations de sauvetage ont été effectuées dans la journée de jeudi, la plupart pour "des navires en difficultés".
Un moment d'angoisse qu'ils ont raconté au 13H de TF1.

Alors qu'un violent orage s'est abattu sur la Corse jeudi matin, à bord de leurs bateaux, des plaisanciers sont pris au piège d'une mer déchaînée dans le golfe de Girolata. Soufflées par des vents à plus de 200 km/h, leurs embarcations, amarrées pour la nuit, se percutent. Les mâts s'arrachent, les coques se percent. 

Après une heure de calvaire, les secours arrivent enfin applaudis par les rescapés. 230 personnes sont d'abord mises en sécurité sur un navire. Heureusement, aucun blessé n'est à déplorer. Un véritable miracle quand certains bateaux ne sont plus que des amas de tôles.

On subit. Et on se dit qu'on ne va peut-être pas s'en sortir. On est là et c'est déjà un petit miracle au vu de ce qui s'est passé.

Une rescapée

Une fois sur la terre ferme, les premiers arrivés réalisent difficilement ce qu'ils ont vécu. "On était sur un voilier et en fait ce qu'on a vu quand on a pris le petit-déjeuner tranquillement le matin, ce sont deux énormes nuages. C'était une tornade et pendant une heure et demie, on était dans le bateau, avec toutes les autres embarcations qui se renversaient, le mât qui partait, c'était extrêmement violent", raconte un jeune homme dans la vidéo du JT de 13H en tête de cet article.

De très longues minutes coupé du monde. Ce traumatisme, trahi par quelques rires nerveux, cette autre jeune femme l'a vécu aussi. "On n'était pas très serein dans le bateau pendant une heure. On a essayé d'appeler des proches, ça ne captait pas trop", témoigne-t-elle. Quand sa voisine renchérit : "On subit. Et on se dit qu'on ne va peut-être pas s'en sortir. On est là et c'est déjà un petit miracle au vu de ce qui s'est passé", dit-elle, la gorge encore nouée.

Lire aussi

Acheminés en bus jeudi soir de Porto jusqu'à Ajaccio, ces vacanciers ont perdu un bateau, mais l'essentiel n'est pas là. "C'est super difficile. Mais bon, les enfants vont bien, on est tous sains et saufs. Il n'y a pas de blessés donc c'est le principal", admet une rescapée. Ce sentiment est partagé par tous, doublé d'une immense gratitude envers les sauveteurs. Sans compter, peut-être aussi, une bonne étoile. 


V. Fauroux - Reportage vidéo : Sophie Chevellereau, Kevin Berg et Nicolas Vallon

Tout
TF1 Info