Violents orages et énormes grêlons... un début d'été marqué par les intempéries

"J'ai pleuré" : dans l'Allier, les habitants sous le choc après les averses de grêle

La rédaction de TF1info | Reportage : Emma Vinzent, Patrick Delannes
Publié le 22 juin 2022 à 12h59, mis à jour le 22 juin 2022 à 15h52
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Comme depuis plusieurs jours, les orages ont encore frappé de nombreuses de l'Hexagone.
Des habitants de Thionne (Allier) sont sous le choc après ce qu’ils ont vécu.

Après la nuit de terreur qu’ils viennent de passer, Aurore et son fils, Antoine, sont encore ébranlés par la force de l’orage. "Le vent s'est levé d'un coup et cinq minutes après, la grêle a déboulé", dit-elle. Elle se rappelle le "bruit assourdissant" des grêlons frappant sa maison. Après l'orage, elle découvre un spectacle de désolation. Quinze minutes ont suffi pour ravager toutes les fenêtres de la maison, où cette famille vit depuis neuf ans. En cause, le vent violent qui a propulsé la grêle contre les carreaux. 

Après intervention des pompiers, mardi soir, Aurore a reçu pour consigne de dormir au rez-de-chaussée, car la toiture menace de s’effondrer. En effet, sa toiture est devenue "du gruyère".

Marcelle, elle, était en course quand l’orage a frappé. À son arrivée sur place, l’étendue des dégâts l’a bouleversée. "J’ai pleuré, parce que vu l’état de la maison et tout, vous savez, ça fait un drôle d’effet. Je ne m’attendais pas à ça", confie-t-elle. Dans la nuit, l’eau s’est infiltrée partout dans la maison, jusque dans son lit. Elle habite Thionne depuis 60 ans. Lorsqu’on lui demande ce qui est le plus difficile à vivre, elle pense à son potager détruit. 

Comme elle, des dizaines d’habitants ont été touchés par la grêle dans l’Allier. Plus de 200 personnes attendent toujours le passage des pompiers.


La rédaction de TF1info | Reportage : Emma Vinzent, Patrick Delannes

Tout
TF1 Info